Déjà 100 000 milles au loch pour L’Astrolabe

Publié le 11 Septembre 2019 à 10:01

© Marine nationale

Après une première relève importante à l’été, l’équipage B de L’Astrolabe a repris la mer fin juillet pour la troisième mission de l’année dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Une première traversée entre La Réunion et Durban, en Afrique du Sud, a permis d’intégrer les nouveaux embarqués et de monter en puissance. Les exercices se sont ainsi enchaînés à un rythme élevé afin de balayer l’ensemble du spectre des capacités du bâtiment. Focalisée sur l’entraînement, cette première traversée n’en est pas moins restée opérationnelle avec notamment une participation active à la surveillance de la zone économique exclusive et des eaux territoriales malgaches dans le cadre de la coopération franco-malgache.

Après quatre jours de relâche opérationnelle L’Astrolabe a effectué un entraînement conjoint avec le patrouilleur sud-africain Galishewe avant de mettre le cap vers le Sud. Le passage dans les archipels Crozet puis Kerguelen a été l’occasion d’interactions de quelques heures avec les districts des TAAF permettant à l’équipage de mettre pied à terre et de rencontrer les hivernants.

Si les conditions de mer ont parfois été rudes, les 40ème rugissants et les 50ème hurlants se sont révélés être fidèles à leur réputation. Cependant, grâce à une fenêtre d’opportunité favorable L’Astrolabe aura pu effectuer une incursion de quelques heures dans la ZEE australienne de Heard et Mc Donald. Appréciée des deux contrôleurs de pêche australiens présents à bord, cette incursion a permis de valoriser pleinement les accords de coopération bilatérale notamment en allant à la rencontre du navire de pêche australien Atlas Cove en pêche dans la zone.

Après un dernier coup de vent épique au Nord des Kerguelen qui a permis de voir, une fois n’est pas coutume, le baromètre atteindre sa butée basse, L’Astrolabe a mis le cap vers La Réunion. C’est quelques heures avant l’arrivée prévue le 29 août que le bâtiment a franchi la première barre symbolique des 100000 milles parcourus.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer