L’antenne Maistrance de Saint-Mandrier souffle sa première bougie

Publié le 6 Septembre 2019 à 09:19

© Marine nationale

Créée le 1er juin 2018 sur le site du Pôle Écoles Méditerranée (PEM), l’antenne Maistrance de Saint-Mandrier a accueilli ses 75 premiers élèves le 16 septembre de la même année, donnant ainsi une impulsion significative à un projet ambitieux. Quelques mois plus tard, le 28 août dernier, une nouvelle session d’élèves a entamé son cycle de formation initiale d’officier marinier sur la presqu’île, entraînant cette antenne dans la dynamique de sa montée en puissance. Cette première année aura apporté une grande richesse à tous, cadres comme élèves, avec la conscience d’écrire ses premières pages.

 

Une année riche

Le cap initial était bien fixé : une école, Maistrance, pour deux sites, Brest et Saint-Mandrier, avec la mission principale d’assurer la formation initiale d’officier marinier (FIOM) en terres méditerranéennes. La FIOM est un processus exigeant, qui s’appuie sur un référentiel pédagogique embrassant les dimensions militaires, maritimes, académiques, mais également sportives et de la sécurité. Les cadres, militaires comme détachés de l’Éduction nationale, expérimentés, volontaires et provenant d’horizons divers, auront su le décliner en tenant compte des spécificités de son environnement. Celui-ci aura su compter également sur le concours sans faille du PEM et des organismes de soutien de la presqu’île grâce auxquels elle est parvenue à s’inscrire en toute cohérence dans son paysage et, a su préserver sa relation privilégiée avec le CIN de Brest, dont elle dépend.

Ainsi, de nombreux paliers ont été franchis au cours de cette première année scolaire avec, sur le plan pédagogique, la sortie de 203 élèves maistranciers, issus de trois sessions. Sur le plan militaire, la participation aux présentations aux drapeaux du CIN et du PEM, ainsi qu’aux cérémonies nationales parisiennes (8 mai et 14 juillet) aura écrit les premières pages de son histoire. Dans ce registre, celles de son Livre d’or auront aussi été bien remplies, avec de nombreuses visites d’autorités et en particulier celle de Florence Parly, ministre des Armées, venue inaugurer l’antenne le 8 novembre 2018.

 Florence Parly ministre des armées, au PEM.

Un recrutement varié

La première année de l’antenne de Maistrance à St Mandrier aura été une année riche en terme de recrutement. En effet, sur les 203 élèves recrutés au cours des 3 premières sessions, l’antenne de Maistrance aura fournie :

- 35 spécialistes des ressources humaines, de la comptabilité et de la logistique ;

- 10 techniciens sémaphoristes

- 78 spécialistes des opérations (détecteurs, techniciens des systèmes d’informations, de réseaux et de télécommunications …) ;

- 2 mécaniciens ;

- 10 électriciens ;

- 17 spécialistes de l’armement ;

- 8 spécialistes des énergies nucléaires ;

- 7 manœuvriers ;

- 19 marins pompiers ;

- 17 spécialistes de l’aéronautique navales.

 

 

De nouveaux défis à relever

La montée en puissance de l’antenne se poursuit donc avec un passage au deuxième niveau de son régime transitoire dès cet automne, lequel verra la capacité d’accueil passer de 150 à 200 élèves en simultané. Cette augmentation nécessite une adaptation certaine pour l’encadrement et les soutiens, qu’il s’agisse d’organisation ou de programmation, mais les travaux en amont permettent d’aborder sereinement cette échéance. Tout comme ils ont d’ailleurs déjà intégré les modifications du contrat de formation liées aux conclusions du mandat de différenciation. Il faut en effet souligner que le retour d’expérience adopté systématiquement par les différents intervenants pour chaque activité et leur capacité de réactivité et d’adaptation ont déjà prouvé que dialogue et concertation présidaient à la réalisation des ambitions de ce projet.

Quant au fonctionnement de l’antenne, dans sa démarche d’optimisation des moyens, les synergies effectuées avec les équipes du PEM en termes de pédagogie notamment vont continuer. En somme, consolidation des acquis, optimisation des moyens et adaptation seront les maîtres-mots des mois à venir pour relever ces nouveaux défis.

 

L’antenne Maistrance de Saint-Mandrier est résolument tournée vers son avenir et, forte de l’expérience de sa première année d’exercice, s’inscrit volontiers dans son présent, entre influences atlantique et méditerranéenne. Les 86 élèves de la session 2019.2 Saint-Mandrier, promotion 2019 « capitaine de vaisseau Philippe Tailliez » de l’École de Maistrance, ont d’ailleurs débuté leur cycle de FIOM le 28 août dernier, inaugurant ainsi une nouvelle année scolaire, promettant d’être de nouveau très riche.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer