Le lancement du Suffren : un moment inoubliable et une étape vers le futur !

Publié le 15 Juillet 2019 à 14:57

© Marine nationale

Le lancement du SNA Suffren constitue une grande fierté pour les marins qui se sont préparés, formés et entrainés pour le mettre en œuvre. « Plus discret, plus furtif, plus rapide, plus endurant et plus autonome, doté de missiles de croisière permettant de frapper en profondeur et capable de déployer des forces spéciales en immersion, cela fait entrer nos forces sous-marines dans une nouvelle ère : c’est cela le Suffren. » a déclaré le président de la République, Emmanuel Macron, le 12 juillet à Cherbourg-en-Cotentin.

 

L’équipage d’armement, officiellement créé le 11 juillet, aura, sous les ordres du capitaine de frégate Axel Roche, son commandant, la responsabilité de conduire en sécurité les essais de ce premier de série : essais qui comprendront une première phase technique pour s’assurer du bon fonctionnement des installations, puis une phase opérationnelle permettant de tester les capacités du sous-marin dans la durée. Le défi est immense car les innovations technologiques sont nombreuses : mâts optroniques au lieu des traditionnels périscopes, barres en croix permettant une plus grande manœuvrabilité, propulsion hybride optimisant le rendement,....

Comme l’a souligné l’amiral Prazuck, chef d’Etat-major de la Marine, « avec le Suffren naît un chasseur » et d’ajouter qu’il servira à la protection de nos SNLE, au recueil discret de renseignement, mais qu’il est aussi un « garde du corps » du porte-avions et « un tireur d’élite » grâce à ses missiles de croisière naval. Le premier équipage du Suffren va ainsi écrire une page de l’histoire des forces sous-marines qui, avec cette nouvelle génération, nous emmènera jusque dans la décennie 2060. « Le dernier commandant du Suffren n’est pas né et ses parents ne se sont pas encore rencontrés » a ajouté l’amiral.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (5 votes)
Envoyer