Frégates Multi-Missions (FREMM)

Publié le 10 Juillet 2019 à 17:55

© Marine nationale

Les FREMM sont des bâtiments de guerre de dernière génération qui intègrent des technologies navales complexes dans un large spectre de capacités (anti sous-marines, lutte contre des objectifs à terre grâce au missile de croisière naval, lutte contre des menaces asymétriques, combat en haute mer,...). En 2022, la Marine nationale disposera de 8 FREMM, venant renouveler sa composante « frégate ».

Les Groupes de Transformation et de Renfort (GTR) assurent la préparation et l’accompagnement des marins appelés à servir sur les Frégates Multi-Missions (FREMM) de la Marine nationale. Ces unités spécialisées fonctionnent comme des sas pour préparer les marins à servir à bord de FREMM. Les 260 marins composant les GTR de Brest et Toulon renforcent également régulièrement les équipages de FREMM, durant leurs déploiements en mission.

Les marins des GTR ont notamment été déployés cette année à bord des 5 FREMM actuellement en service, pour assurer par exemple l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle, en Méditerranée orientale dans le cadre de la lutte contre Daech, ou encore dans le Grand Nord (Arctique).

 

 

Marins étrangers européens

5 marins portugais / 5 marins espagnols / 5 marins danois / 5 marins italiens

Aux côtés des marins français, ces marins représentent les nations qui ont été intégrées au sein du groupe aéronaval dans l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle, véritable agrégateur de forces européennes.

Les frégates italiennes Carabiniere et Caio Duilio ont participé à la remontée en puissance du porte-avions français. La frégate portugaise Corte Real, la frégate espagnole Cristobal Colon, la frégate danoise HDMS Niels Juel ont accompagné le Charles de Gaulle lors de son déploiement.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer