L’aéronautique navale mise à l’honneur

Publié le 4 Juin 2019 à 18:42

© Marine nationale

Le 4 juin 2019, le capitaine de vaisseau Éric d’Astorg, commandant la base aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic, a présidé une cérémonie de remise de lettre de reconnaissance et la médaille nationale du mérite maritime à la Flottille 33F.

La lettre de reconnaissance et la médaille de la fédération nationale du mérite maritime ont été remises au capitaine de frégate Jérôme Dubois, commandant la flottille 33F par Monsieur Christian Wozniak, président de la section « Finistère ».

"En 8 ans, la flottille 33F a concouru à secourir 407 personnes lors de 556 opérations. Parmi toutes ces missions, certaines nous ont davantage marqué par leur caractère exceptionnel, conduites aux limites des capacités du Caïman Marine et de son équipage : Le sauvetage des 19 membres d’équipage du cargo TK Bremen, échoué en pleine tempête sur l’île de Groix; L’assistance au roulier Modern Express menaçant de s’échouer sur les côtes landaises, le sauvetage des skippers des voiliers Novintus et Panache dans une même nuit, et bien d’autres." a déclaré le capitaine de frégate Dubois.

Cette cérémonie a récompensé une unité remarquable, vecteur privilégié des missions de service public de la Marine nationale. La compétence exceptionnelle de son personnel, son dévouement et la détermination de son équipage pour assurer les missions de secours ont été salués. Les équipages et les techniciens de la 33F contribuent au sauvetage de plus de 90 vies chaque année.

Au cours de cette cérémonie, le maître Antoine et la second-maître Élise se sont vus remettre leur certificat de plongeur d’hélicoptère, marquant l’aboutissement de plusieurs années de travail et de formation. Ces deux jeunes marins du ciel continueront à progresser dans leur métier d’origine, techniciens aéronautiques de formation initiale, tout en effectuant des opérations de plongée lors des nombreuses missions de la flottille. La second-maître Elise est la première femme certifiée plongeur hélicoptère dans la Marine nationale.

Le capitaine de vaisseau Éric d’Astorg a enfin procédé à une remise de médailles et de témoignages de satisfaction à 13 marins de la 33F, dont les médailles militaire, du courage et sauvetage, de la protection militaire du territoire, de la défense nationale.

"Vous connaîtrez l’adrénaline de la mission et la satisfaction de concourir à sauver des vies, mais aussi la solitude au bout du câble au milieu des éléments déchaînés. Cultivez avec humilité votre polyvalence de technicien et de plongeur. Cette spécificité unique de l’aéronautique navale est exigeante, mais elle est source d’opportunités et de développement personnel" a souligné le capitaine de frégate Jérôme Dubois.
 

Retrouvez le parcours des deux plongeurs certifiés

Le maître Antoine s’est engagé en 2010 dans la Marine nationale en intégrant l’école de Maistrance. Il a suivi une formation de plongeur de bord pour ensuite se diriger vers les services techniques et logistiques des bases aéronautiques navales, en qualité de technicien aéronautique. Il a ensuite servi au CESSAN (Centre d’entraînement à la survie et au sauvetage de l’Aéronautique navale). Enfin, il a récemment intégré le secteur dépannage de la Flottille 33F. Pendant cette affectation, il a suivi le cours Plongeur d’hélicoptère et a obtenu avec rigueur et détermination son certificat.

 

La second-maître Élise s’est engagé dans la Marine nationale en 2011 comme quartier-maître de la flotte. Après avoir été brevetée plongeur de bord, elle embarque sur le patrouilleur de haute mer Commandant Bouan. Elle obtient par la suite un brevet élémentaire « matelot de maintenance aéronautique » (MOMAINTAE). Elle gravit rapidement les échelons et obtient son Brevet d’Aptitude Technique (BAT) en tant que technicien aéronautique. Elle intègre la Flottille 33F après l’obtention de son BAT, où elle prépare, en parallèle de son métier de technicien aéronautique, le certificat de plongeur d’hélicoptère. Elle obtient son certificat de plongeur d’hélicoptère faisant d’elle la première femme plongeur d’hélicoptère de la Marine nationale.

 

Focus sur la Flottille 33 F

Composée d’hélicoptères Caïman Marine, elle est basée à Lanvéoc-Poulmic. Depuis 1983, la 33F s’est illustrée sur des événements majeurs de secours maritime, d’assistance aux gens de mer et de protection des espaces maritimes français.

En quelques chiffres, ce sont, en 1985, 172 personnes secourues après le passage de 2 vagues submersibles à Beauduc (Arles), en 1995, 12 naufragés récupérés dans une tempête lors de la 5ème édition de la transat des Alizés, en 2011, 19 membres d’équipage du TK Bremen sauvés en pleine tempête, en 2016, l’acheminement d’une aussière de 700 kg sur le Modern Express à la dérive, en 2018, les skippers des voiliers Xoro, Novintus, Panache et en 2019, ceux du Toledo Bay sauvés dans des conditions extrêmes.

En savoir plus sur les métiers de l’aéronautique navale

Vos réactions: 
Moyenne: 4.3 (3 votes)
Envoyer