Le commandant supérieur à la rencontre des officiers élèves de la mission Jeanne d’Arc

Publié le 29 Mai 2019 à 14:55

© EMA

Dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc 2019, le groupe naval composé du PHA Tonnerre et de la FLF La Fayette est déployé en mer depuis le 25 février. Une mission annuelle pendant laquelle les élèves de l’école d’application des officiers de marine terminent leur cycle de formation. Au cours de leur mission, ils ont effectué une escale dans les eaux guyanaises. A cette occasion, le commandant supérieur (COMSUP) des forces armées en Guyane (FAG), le général de division aérienne Didier Looten, a été accueilli sur le Tonnerre.

Déposé sur le Tonnerre par un Fennec de l’escadron de transport 68 (ET68), le COMSUP a été accueilli par le commandant du bâtiment, le capitaine de vaisseau Ludovic Poitou. Après avoir rendu les honneurs au fanion de l’unité, le général de division aérienne Looten a présenté les missions des forces armées en Guyane (FAG) ainsi que les enjeux sécuritaires propres à la zone aux élèves de l’école d’application des officiers de marine.

En parallèle, l’ET 68 a requalifié à l’appontage ses équipages en profitant des plateformes du Tonnerre et de la frégate La Fayette. Au total, 8 pilotes ont reçu les qualifications nécessaires et ont menés près de 70 appontages et décollage.

Fortes de 2 100 militaires, les FAG exercent des missions de soutien de l’action de l’État et contribuent aux missions de souveraineté. À ce titre, elles garantissent la protection du territoire national, et contribuent au maintien de la sécurité dans la zone de responsabilité permanente unique Caraïbes (ZRP), à la lutte contre l’orpaillage illégal (opération Harpie), à la sécurisation du centre spatial guyanais (opération Titan), et à la lutte contre la pêche illégale. Dans le cadre de leur mission de police des pêches, les FAG garantissent la souveraineté de la France sur les eaux placées sous sa juridiction, répondent aux engagements internationaux pris par la France dans le domaine de préservation des ressources halieutiques, et combattent les activités maritimes illicites.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

A propos de la mission Jeanne d'Arc 2019

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (1 vote)
Envoyer