Trois saisies de drogues en quatre jours pour le Floréal en océan Indien

Publié le 6 Mai 2019 à 18:25

© Marine nationale

Début mai, le Floréal opère en mer d’Arabie, sous le contrôle opérationnel d’ALINDIEN, dans le cadre d’une mission de lutte contre les trafics illicites, en soutien direct de la Combined Task Force 150. Le Floréal a pour mission d’intercepter les embarcations susceptibles de transporter de la drogue, mission accomplie avec brio puisqu’en quatre jours, du 1er au 4 mai 2019, le Floréal aura effectué quatre interceptions de boutre au comportement suspect, trois d’entre elles ayant donné lieu à une saisie de drogue.

Alors que l’hélicoptère embarqué de la frégate, un Panther de la 36F, effectue une surveillance maritime de la zone, il repère un boutre présentant des critères suspects à quelques dizaines de nautiques de la position du Floréal. La frégate se met alors à suivre cette piste d’intérêt. Arrivée à son niveau, elle confirme le caractère suspect et l’absence de pavillon : elle procède alors à la fouille du boutre qui amènera à la découverte de produits stupéfiants.

Deux autres contacts d’intérêt sont traités de la même façon. A l’issue de ces fouilles, le bilan est significatif : les deux premiers boutres transportaient respectivement 2,2 tonnes et 2,6 tonnes de résine de cannabis tandis que le dernier détenait une cargaison plus diverse comprenant plus de 650 kg de cannabis, 5,7 kg de méthamphétamine et enfin 1,3 kg d’héroïne. Ces drogues sont ensuite saisies et détruites.

Ce nouveau succès opérationnel porte à 14 le nombre de prises en 2019 dans le cadre de la CTF 150 dont 5 reviennent à la Marine nationale, deux pour la FAA Cassard et trois pour la FS Floréal, soit plus de 7.5 tonnes de cannabis, 668 kg d’héroïne et 5,7 kg de méthamphétamine saisis.

Par son action en océan Indien, la Marine nationale vise ainsi à lutter contre le financement des activités terroristes. Basée à Port-des-Galets, sur l’île de la Réunion, la frégate de surveillance Floréal effectue sa cinquième prise en huit mois. En septembre 2018, à l’issue de deux prises espacées de seulement quelques heures, le Floréal avait en effet déjà intercepté 7,5 tonnes de stupéfiants. La frégate de surveillance Floréal comptabilise ainsi à elle seule près de 13 tonnes de drogues saisies entre septembre 2018 et mai 2019.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer