CHAMMAL : Le commandant de l’opération Inherent Resolve à bord du Charles de Gaulle

Publié le 12 Avril 2019 à 09:06

©EMA

Depuis le début de la mission Clemenceau, le groupe aéronaval du Charles de Gaulle est déployé en Méditerranée orientale pour participer à l’opération Chammal, le volet français de l’opération Inherent Resolve  (OIR) qui lutte contre Daech au Levant.

Le samedi 6 avril, le lieutenant general LaCamera, commandant de la Combined Joint Task Force d’OIR, -coalition qui mobilise 74 pays et 5 organisations internationales-, s’est rendu à bord du porte-avions accompagné du général de brigade aérienne Vigilant, French Senior National Representative de l’opération Chammal, pour rencontrer l’état-major et les marins du groupe aéronaval qui opèrent dans la zone depuis trois semaines.

Cette visite a permis de présenter les opérations du groupe aérien embarqué sur le théâtre du Levant contre l’organisation terroriste en complément des autres moyens français terrestres et aériens déployés au profit de la coalition.
La présence du lieutenant general LaCamera a également été l’occasion d’évoquer l’action de l’ensemble des unités de la force navale qui opère dans un espace maritime particulièrement complexe pour soutenir la coalition depuis la façade ouest du théâtre.

Première visite du commandant de l’opération Inherent Resolve à une unité française engagée au sein du CJTF, cette rencontre a également été l’occasion d’évoquer la qualité de l’interopérabilité du groupe aéronaval avec la coalition et avec l’US Navy en particulier. En effet, le groupe aéronaval français peut actuellement compter sur l’appui de l’USS Ross et sera rejoint par le destroyer USS McFaul une fois en océan indien.
En partant, la CJTF a renouvelé sa confiance et ses remerciements pour l’engagement en Méditerranée orientale du Charles de Gaulle et du groupe aéronaval, signal fort qui traduit la détermination sans faille de la France à lutter contre le terrorisme.

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente la participation française à l’OIR (opération Inherent Resolve) et mobilise aujourd’hui près de 1 100 militaires. À la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, l’opération Chammal repose sur deux piliers complémentaires : un pilier « formation» au profit d’unités de sécurité nationales irakiennes et un pilier « appui » consistant à soutenir l’action des forces locales engagées au sol contre Daech et à frapper les capacités militaires du groupe terroriste.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

A propos de la mission Clemenceau 2019

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer