CORYMBE: Escale à Dakar et patrouille maritime avec le Sénégal

Publié le 14 Février 2019 à 17:15

©EMA

Parti de Toulon le 21 janvier, le Task Group 451.04, composé du porte-hélicoptères amphibie (PHA) Mistral et du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Birot, est arrivé en escale à Dakar le 30 janvier.

La relève en mission Corymbe du patrouilleur de haute mer Commandant Blaison a été formalisée lors du « transfer of authority » (TOA) entre les commandants des bâtiments au cours duquel le capitaine de vaisseau Sébastien a reçu le totem de la mission.

Le programme de cette première escale était dense et a permis de régénérer les bâtiments tout en soutenant l’action diplomatique de la France au Sénégal. Après une première journée dédiée aux ravitaillements (gazole, vivres et matériels), plusieurs activités officielles ont été organisées à bord permettant de réunir des autorités civiles et militaires françaises et sénégalaises.

De nombreuses visites ont également été organisées à bord au profit du lycée Mermoz de Dakar et de la communauté française (agents de l’ambassade, réserve citoyenne et éléments français au Sénégal). Les marins du bord ont quant a eux eu l’opportunité de visiter le centre de coordination des opérations de Dakar et le détachement de la Flottille 24F, flottille de Falcon 50 stationnée à Lorient.

Le Mistral a profité de l’escale pour décharger du matériel destiné à l’association Casamasanté. Cette association apporte un soutien santé en Casamance par le biais notamment d’un dispensaire installé dans la région.

Le Task Group 451.04 a repris la mer le 2 février et conduit une patrouille avec le Sénégal consistant à progresser ensemble dans le domaine de la sécurité maritime. La patrouille a engagé trois unités à la mer, le PHA Mistral et son hélicoptère Alouette III embarqué, le PHM Commandant Birot, le patrouilleur sénégalais Kedougou, et un aéronef, le Falcon 50 français avec à son bord un inspecteur des pêches sénégalais.

Cette patrouille a permis de contribuer au renforcement de la coopération franco-sénégalaise, notamment dans le domaine de la pêche illicite. Pendant plusieurs heures, les différents moyens engagés de part et d’autre et la coordination établie entre les parties sénégalaises et françaises ont permis d’élaborer  la situation tactique et de repérer les zones de pêches potentiellement sujettes à effraction.

La patrouille s’est clôturée par des manœuvres tactiques coordonnées, dans le cadre d’un exercice « d’évolution tactique » (EVOLEX) à trois bâtiments.

Le patrouilleur sénégalais a ensuite quitté le task group. Le Mistral et le Commandant Birot ont repris le cours de leur mission Corymbe.

 

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer