Retour sur la 35ème édition des Journées européennes du patrimoine

Publié le 19 Septembre 2018 à 17:23

© Marine nationale

L’édition 2018 des « Journées européennes du Patrimoine » était placée sous le thème de « l’Art du partage » et a remporté un vif succès dans l’ensemble des sites de la Marine nationale ouverts au public. L’occasion, sur l’ensemble des façades maritimes, de présenter l’institution à travers son histoire, et ses différentes missions. Les marins ont ainsi pu « partager » leur témoignage et présenter leur métier aux différents publics.

 

Fidèles au rendez-vous, les sites de la Marine nationale ont accueilli près de 24 000 visiteurs qui ont ainsi témoigné de leur attrait pour le patrimoine de la Marine nationale et plus largement du ministère des Armées. De nombreuses animations été prévues et les organisateurs ont rivalisé d'imagination pour faire découvrir le patrimoine de l’institution sous différentes formes, des plus ludiques aux plus originales pour satisfaire les plus jeunes.

Sur les deux sites ouverts à Cherbourg, près de 600 visiteurs ont pu profiter de la résidence du préfet maritime et du service historique de la Défense.

A Toulon, le fort Lamalgue, a accueilli plus de 2000 visiteurs. Des animations et de nombreuses expositions Au programme, des expositions et animations portant sur des véhicules de la Seconde Guerre mondiale, un hélicoptère Dauphin de la 35F, des tactiques de défense cynotechniques et les murailles du fort a quant à lui accueilli 2 400 visiteurs.

Sur la façade atlantique, l’ensemble des sites ouverts au public a connu une fréquentation en hausse par rapport aux années précédentes avec plus de 14 000 visiteurs. A Brest, le château a accueilli un authentique char Renault FT de 1917 (« le char de la victoire ») prêté par le musée des blindés de Saumur. L’association Bretagne 39-45 a quant à elle exposé jeeps, GMC, half-track et autres matériels de la Seconde Guerre mondiale durant le week-end. Les visiteurs ont également pu visiter le bureau du préfet maritime et la salle des directeurs où se trouvaient des maquettes de bateaux anciens ainsi qu’une exposition photographique sur l’action de l’Etat en mer.

A Lorient, la villa Kerlilon (résidence de l’amiral commandant la marine à Lorient) et le musée de tradition des fusiliers marins ont quant à eux attiré plus de 1600 amateurs d’histoire militaire tandis que la citadelle de Port-Louis battait un nouveau record avec plus de 5 000 visiteurs.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer