Cap vers 2030 !

Publié le 11 Septembre 2018 à 17:10

© Marine nationale

Une marine d’emploi. Une marine de combat. Une marine en pointe. Une marine qui compte sur chaque marin.

Voilà les quatre amers qui guideront l’action de chaque marin pour la décennie à venir.

La défense de notre pays, de nos concitoyens, commence au large, tous les jours, sur toutes les mers du monde. Demain, nous remplirons cette mission dans un contexte opérationnel plus dur, plus exigeant. Demain, nous ferons face à une compétition technologique plus intense. Nous aurons conservé la ressource humaine d’excellence qui est aujourd’hui au cœur de notre renommée et de nos succès opérationnels.

Ce n’est pas « cap sur l’étrave ». Le changement profond auquel nous assistons depuis quelques années nous oblige à nous réinventer. Devant nous, des situations inédites, des adversaires déterminés, une compétition stratégique avérée. Pour y faire face, nous disposons de nombreux atouts : notre Histoire, notre présence sur tous les océans, nos succès en opérations, la qualité exceptionnelle des marins.

La loi de programmation militaire 2019-2025 nous donne les moyens de réussir. Elle nous donne des axes, elle nous fixe une ambition. Le succès repose désormais sur notre engagement individuel et collectif. Chacun, nous développerons notre force morale, notre agilité intellectuelle, notre compétence technique. En équipage, nous cultiverons notre discipline, notre cohésion, notre solidarité.

Je compte sur vous tous et sur chaque marin.

Amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine

 

Le plan stratégique de la marine, « Mercator », répond aux défis posés par les changements récents de notre environnement sociétal, technologique et stratégique.

Les ressources humaines en constituent la première priorité. Maintenir l’attractivité de notre métier exige de mieux concilier vie de marin et vie privée. La manœuvre « doubles équipages » pour les FREMM et les PSP a été décidée pour rendre les programmes d’activité moins aléatoires et redonner de la visibilité aux marins embarqués. Le « plan famille » va permettre de mieux accompagner nos familles et lisser les effets de notre état de militaire dans leur vie quotidienne, par exemple dans la prise en compte de l’absence opérationnelle.

Relever le défi technologique se traduit par la modernisation de nos outils et de nos capacités, comme la mise en service de nouveaux bâtiments, sous-marins et hélicoptères, la rénovation ATL2, l’arrivée des MdCN. La marine va aussi développer sa capacité à opérer des drones dès 2020. L’objectif d’un drone pour chaque bâtiment doit être atteint en 2030.

Pour être prêts au combat, nous devons développer la réflexion opérationnelle et nous entraîner à l’emploi de nos armes : les stocks de munitions devront permettre des tirs réguliers, les munitions complexes seront mises en œuvre plus fréquemment.

Ce plan a un objectif : continuer à faire de la marine nationale une marine d’emploi, prête, crédible, et aguerrie.

Vice-amiral d’escadre Denis Béraud, major général de la Marine

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.7 (3 votes)
Envoyer