Opération de déminage à Dunkerque

Publié le 29 Mai 2018 à 14:59

© Marine nationale - Opération de déminage à Dunkerque

Du 22 au 25 mai 2018, le groupe des plongeurs démineurs de la Manche a mené une opération sensible de destruction de trois mines anglaises devant le port de Dunkerque.

Ces trois mines anglaises, type AMK IX, avaient été découvertes lors de la mission du chasseur de mines Pégase en  avril 2018. Elles étaient positionnées dans le chenal du port de Dunkerque, proche des infrastructures. Fin avril, les plongeurs-démineurs de la Marine nationale avaient relocalisées et marquées ces mines pour pouvoir les détruire lors d’une opération dédiée.

 

Une opération en plusieurs temps

L’équipe des plongeurs démineurs a relevé puis déplacé deux mines au large pour les éloigner au maximum du port. Une fois les opérations de déplacement réalisées, les mines ont été immédiatement détruites. La 3e mine, trop ensablée, sera détruite lors d’une prochaine opération.

 

La gendarmerie maritime mobilisée

La vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) Escaut et la vedette de sûreté maritime et portuaire (VSMP) Rondache, ainsi qu'un semi-rigide du peloton de sécurité maritime et portuaire (PSMP) de Dunkerque  ont assuré la sécurité et le blanchiment lors de chaque mouvement de mine. Le patrouilleur de service public (PSP) Pluvier situé à proximité a servi de plateforme logistique à l’ensemble de l’opération.

 

Cette opération a mobilisé une cinquantaine d’intervenants de la gendarmerie maritime et de la Marine nationale dont 10 plongeurs démineurs du groupe des plongeurs-démineurs de Cherbourg.

Pour naviguer plus loin

Les étapes d’un contre minage

Guerre des mines : une expertise internationalement reconnue

 

En savoir plus sur le GPD Manche

La Marine nationale est responsable de la neutralisation des engins explosifs découverts en mer et sur l’estran (partie du rivage soumise au balancement des marées). Ces opérations sont conduites par le groupement des plongeurs-démineurs (GPD) de la Manche et de la mer du Nord. Le GPD Manche intervient entre la baie du Mont-Saint Michel et la frontière franco-belge (870 km de côte), ainsi qu’en Manche mer du Nord, c’est-à-dire au large des côtes françaises et près du littoral, jusqu’à la limite « haute » de la laisse de mer par une marée de coefficient 120.

Le GPD Manche est composé d’une trentaine d’hommes et de femmes, plongeurs-démineurs, infirmiers hyperbaristes et médecin de plongée. Ils interviennent jusqu’à une profondeur de 80 mètres grâce à différents gaz et travaillent, souvent dans l’urgence, dans un environnement parfois hostile et dangereux et dans des conditions éprouvantes : froid, manque de visibilité, courants.

Placés sous l’autorité du préfet maritime et dans le cadre de l’action de l’Etat en mer (AEM), le groupe de plongeurs-démineurs de la Manche et de la mer du Nord intervient dans des opérations aussi variées que la neutralisation d’engins explosifs et la destruction de munitions historiques.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer