Barkhane : avec l’Atlantique 2, la marine participe aux opérations au Sahel

Publié le 3 Mai 2018 à 12:05

©EMA

L’Atlantique 2 (ATL2) est un avion de la marine nationale, présent sur de nombreux théâtres d’opérations. Il opère habituellement dans le cadre du combat aéromaritime et de lutte anti-sous-marine, mais peut aussi contribuer au secours maritime, à la lutte contre les trafics illicites ou contre la piraterie, voire même à la lutte contre les groupes terroristes. L’avion de patrouille maritime est donc actuellement présent sur le théâtre sahélien où sa polyvalence lui permet de participer pleinement et utilement aux opérations aéroterrestres menées contre les terroristes sévissant dans la région.

Très autonome et disposant de nombreux capteurs performants, l’Atlantique 2 peut couvrir de très grandes zones et soutenir les opérations au sol dans la durée. C’est une plateforme adaptable, performante et reconnue pour l’appui aux missions aéroterrestres. En mer depuis de nombreuses années, il guide les attaques de chasseurs contre les bâtiments de surface. Sur terre, les missions de close air support qu’il effectue dans le cadre de l’opération Barkhane n’en sont qu’une variante : il s’agit d’appuyer les troupes au sol par guidage d’avions d’assaut contre des unités adverses. Il peut également utiliser sa capacité autonome de frappe au sol et effectue aussi de nombreuses missions de renseignement.

L’ATL2 a participé à la plupart des derniers conflits dans lesquels la France est intervenue militairement : le Tchad, l’ex-Yougoslavie, la Côte d’Ivoire. Le commandant de bord est formel : « Il est certain que je ne pensais pas mettre les pieds dans tous ces pays en m’engageant dans la marine nationale ! »

Dans le cadre de l’opération Barkhane, et dans un environnement entièrement interarmées, l’ATL2 opère en complément des différents moyens de renseignement et d’appui aérien intervenant en bande sahélo-saharienne. L’ATL2 et son équipage participent pleinement à la lutte contre les groupes armés terroristes.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces  armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer