Des lycéens de Conflans-Sainte-Honorine en immersion avec la Marine nationale

Publié le 18 Avril 2018 à 09:46

© Marine nationale

Du 25 mars au 8 avril, 12 élèves du lycée Simone Weil de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, ont effectué un voyage aux Antilles dans le cadre de leur formation.

Le lycée Simone Weil de Conflans-Sainte-Honorine en région parisienne propose, en partenariat avec la Marine nationale, une formation préparatoire post-bac aux métiers de plongeur de bord et plongeur démineur de la Marine nationale. Cette formation de maintenance navale en milieu subaquatique, forme chaque année depuis plus de 10 ans des jeunes qui se destinent à entrer dans la Marine nationale pour y exercer notamment le métier de plongeur démineur.

Accompagnés de leurs encadrants de la filière FCIL (Formation complémentaire d’initiative locale) SUBAQUA de leur lycée, les élèves ont dans un premier temps débarqué en Guadeloupe, point de départ de leur périple antillais. Ils ont pu visiter l’île mais également effectuer plusieurs plongées.

Ils ont ensuite appareillé à bord de deux voiliers pour un premier cap vers la Martinique. Cette traversée avait pour but de les former au permis hauturier.

Pendant les deux jours d’escale à Fort-de-France, les mardi 20 et mercredi 21 mars, le capitaine de frégate Sébastien leur a fait visiter le Fort Saint-Louis puis les jeunes marins ont participé à différentes activités nautiques sur le site de la base navale.

A l’issue de cette escale foyalaise, les jeunes lycéens ont réembarqué le jeudi matin à bord de leurs voiliers pour rejoindre les Trois-Ilets. Ce site, situé en face de Fort-de-France leur a permis de pratiquer la plongée en apnée et de continuer leur formation à la navigation. Cette dernière escale en Martinique fut de courte durée puisqu’en fin d’après-midi, les deux bateaux mettaient les voiles en direction de Saint-Martin puis de la Guadeloupe avant un retour en métropole en fin de semaine dernière.

Parmi ces élèves, figurait Yannaël, un jeune guadeloupéen qui a postulé auprès du CIRFA Marine pour intégrer la filière FCIL SUBAQUA. Depuis son passage à la Martinique, ce jeune homme a été appelé pour passer les épreuves de pré sélection au CIN (Centre d’instruction naval) de Saint-Mandrier.

Focus sur les GPD
Véritables réservoirs de compétences, les GPD effectuent un panel de missions extrêmement large. Sur le territoire national, ils assurent la protection du littoral et interviennent de façon quasi quotidienne sur les munitions historiques découvertes sur les plages ou en mer. Ils assurent de même la protection des emprises militaires et des bâtiments en intervenant sur les engins explosifs improvisés, tels que les colis piégés. Ils participent également à la surveillance des chenaux d’accès au profit de la force océanique stratégique. En opérations extérieures, les GPD peuvent intervenir aussi bien sous la mer que sur terre afin d’éliminer la menace munitions et explosifs. Ils disposent notamment d’excellents outils de détection sous-marine (drone autonome sous-marin, sonar portatif pour plongeur…). De plus, afin de protéger les bâtiments de la Marine, des détachements sont envoyés au sein du groupe aéronaval pour chaque mission opérationnelle.
Les GPD disposent également de compétences en travaux sous-marins qui peuvent aussi bien être employées dans le cadre de l’action de l’état en mer et du maintien en condition des bâtiments (sécurisation d’épave, travaux sur les œuvres vives) qu’en mission extérieure (lever d’obstruction, réouverture de port…). En plus de ces missions génériques, chaque GPD possède des missions spécialisées : le GPD Atlantique est expert en intervention en eaux polluées et en intervention sur mines inconnues, le GPD Manche dans la reprise de vive force et le GPD Méditerranée dans le déminage des plages avant un débarquement de troupes.
Pour mener à bien leurs missions, les plongeurs démineurs de l’Atlantique bénéficient de matériel ultra performant, et s’appuient sur un bâtiment-base Styx, qui permet de soutenir les opérations de plongée. Il est systématiquement utilisé pour les plongées à plus de 60 mètres de profondeur.

Pour obtenir plus d’informations sur les formations proposées par la Marine et l’Education nationale, rendez-vous sur le site de recrutement www.etremarin.fr.

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer