Chesapeake : un déploiement inédit

Publié le 30 Mars 2018 à 14:06

© Marine nationale

Du 3 avril au 27 mai 2018, 350 marins du Groupe aérien embarqué (GAé) et du porte-avions Charles-de-Gaulle seront déployés aux États-Unis. Ils poursuivront leur entraînement opérationnel dans le cadre de la remontée en puissance du GAé et du porte-avions. Ce déploiement, baptisé « Chesapeake » en référence à la bataille du même nom, a pour but de parfaire le maintien des compétences des marins français et d’entretenir un haut niveau d’interopérabilité avec l’US Navy.

 

Après dix déploiements opérationnels en quinze ans, le Charles-de-Gaulle est en rénovation majeure jusqu’à début 2019, afin de maintenir ses performances opérationnelles avant son retrait du service actif, d’ici une vingtaine d’années. Cette rénovation implique notamment la défense aérienne, les communications et les installations aviation. Depuis le début du chantier, le GAé maintient ses compétences en poursuivant les entraînements à terre, sa contribution aux opérations de protection du ciel métropolitain et la lutte contre Daech aux côtés de l’armée de l’Air depuis la Jordanie.

Les 350 marins du GAé et du porte-avions (pilotes, préparateurs de missions, mécaniciens et personnels du pont d’envol) seront déployés avec douze Rafale Marine et un E-2C Hawkeye. Ils proviennent des flottilles embarquées (11F, 12F, 17F et 4F) et du Centre d’expertise du GAé (CENTEX GAé). Ce déploiement sera constitué d’une première phase, une phase à terre, du 5 avril au 8 mai en Virginie : les Rafale Marine seront accueillis par le Carrier Air Wing 8, sur la Naval Air Station (NAS) Oceana. L’E-2C Hawkeye sera stationné sur la NAS Chambers. La seconde phase, embarquée à bord du porte-avions USS George H.W. Bush, se déroulera du 8 au 18 mai au large de Norfolk. Quelque 180 exercices et entraînements en vol seront exécutés.

Le niveau d’exigence des missions aériennes ira crescendo afin d’atteindre une interopérabilité complète sur l’ensemble des missions dévolues aux aéronefs embarqués, y compris la mise en œuvre depuis un pont d’envol.

L’opération Chesapeake est également une manœuvre de convoyage d’ampleur, conçue comme une projection opérationnelle qui se fera via deux routes : la route nord (Royaume-Uni, Islande, Groenland, Canada), permettra au Hawkeye, qui ne dispose pas de capacité de ravitaillement en vol, de rallier les États-Unis. La route sud, via les Açores, permettra aux douze Rafale Marine de rallier en deux étapes seulement les USA, accompagnés de trois avions ravitailleurs de l’armée de l’Air.

 

Dossier de presse déploiement Chesapeake 2018

Version anglaise

Chesapeake: an unprecedented deployment

From April 3 to May 27, 2018, 350 sailors of the carrier air wing (“Groupe Aérien embarqué” or GAé in French) and of the aircraft carrier Charles de Gaulle will be deployed in the United States. They will continue their operational training as part of the ramp up and return to active service of the air wing and of the aircraft carrier. This deployment, named “Chesapeake” in reference to the eponymous battle, aims to uphold the preservation of French sailors’ skills and to maintain a high level of interoperability with the US Navy.

After ten operational deployments in fifteen years, the aircraft carrier Charles de Gaulle is undergoing a major refit until early 2019. This refit is intended to maintain its operational performance until its retirement from active service, in about twenty years. This renovation involves air defense, communications and aviation installations in particular. Since the beginning of this project, the carrier air wing maintains its skills through ongoing training on land and by continuing its contribution to the protection of airspace over Metropolitan France and the fight against ISIS from Jordan alongside the French Air Force.

The 350 sailors of the carrier air wing and of the aircraft carrier (pilots, mission preparers, mechanics and flight deck personnel), will be deployed with twelve Rafale Marine and one E-2C Hawkeye. They come from the carrier air squadrons (11F, 12F, 17F and 4F) and from the carrier air wing’s expertise center (CENTEX GAé). This deployment will consist of a first phase, onshore, from April 5 to May 8 in Virginia: the Rafale Marine will be hosted by the Carrier Air Wing 8, on Naval Air Station (NAS) Oceana. The E-2C Hawkeye will be hosted on NAS Chambers. The second phase, aboard the aircraft carrier USS George H.W. Bush, will take place from May 8 to May 18 off Norfolk. About 180 exercises and flight trainings will be completed.

The requirement level of the air missions will increase steadily in order to reach complete interoperability on the whole spectrum of missions entrusted to carrier-based aircraft, including operating from a flight deck.

Operation Chesapeake is also a large-scale transport maneuver, built as an operational projection that will be completed via 2 routes: the North route (United Kingdom, Iceland, Greenland, Canada), will allow the Hawkeye to reach the United States, since it has no capacity for in-flight refueling. The South route, through the Azores, will allow the 12 Rafale Marine to reach the United States with only one stop, together with three tanker aircraft of the French Air Force.

Dossier de presse déploiement Chesapeake - Version anglaise

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer