L’exercice African NEMO 18.1, point d’orgue de la coopération maritime dans le golfe de Guinée

Publié le 1 Mars 2018 à 17:18

©EMA

Déployé dans le golfe de Guinée dans le cadre de la mission Corymbe 140, le Patrouilleur de Haute Mer (PHM) Lieutenant de Vaisseau Lavallée a conduit du 19 au 24 février l’exercice African NEMO 18.1, entraînement majeur en matière de sécurité maritime africaine. Planifié et préparé depuis plusieurs semaines en lien avec les pays riverains du golfe de Guinée, cet exercice d’ampleur marque l’investissement des pays côtiers pour la sécurité maritime.

Au total, ce sont donc cinq pays africains, avec leurs centres opérationnels maritimes, et six navires, sous pilotage du Centre Multinational de Coordination de zone , qui ont été mobilisés sous la supervision du Centre Régional de la Sécurité Maritime d’Afrique Centrale et du Centre Interrégional de Coordination.

Lors de cet exercice, le Lieutenant de Vaisseau Lavallée a incarné, alternativement durant une semaine, un pêcheur suspecté de pêche illicite et un navire victime de piraterie. Il a ainsi servi de plateforme d’entraînement sur la base d’un scénario cohérent avec la réalité des menaces locales. Les marines de la République Démocratique du Congo, de Sao Tomé, du Congo, du Gabon et du Cameroun ont pu s’entraîner dans l’ensemble du spectre des actions associées à la sécurité maritime : assistance à navire en détresse, pêche illicite, attaque de pirates, pollutions, trafic d’armes…

Le succès de l’exercice African NEMO 18.1 est marqué par un investissement remarqué des marines africaines et l’implication des coopérants de la marine française insérés dans les structures terrestres africaines. Le lien terre-mer, indispensable à une action de sécurité maritime efficace, a été parfaitement éprouvé.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (2 votes)
Envoyer