Antilles : Stage de remise à niveau opérationnel pour le Germinal

Publié le 6 Février 2018 à 14:13

© Marine nationale

Après avoir été régulièrement déployée en 2017 - pour des missions de lutte contre les narcotrafics, une mission d’assistance aux populations à la suite du passage des cyclones Irma et José sur les îles du Nord de l’arc antillais, et dans le cadre du mandat 139 de la mission Corymbe - la frégate de surveillance Germinal a débuté l’année 2018 par un stage de Remise à niveau opérationnel (RANO) conduit avec le concours de la division Entraînement de la Force d’action navale.

 

La brigade de protection sur le pont

Après avoir affûté l’entraînement de sa brigade de protection, le Germinal a commencé 10 jours de remise à niveau opérationnel, enchainant de nombreux exercices à un rythme soutenu. La brigade de protection a été particulièrement sollicitée, soutenue par tout le bâtiment, à l’occasion d’un exercice synthèse de visite en haute mer et d’un exercice d’évacuation de ressortissants, à l’occasion duquel soixante civils martiniquais ont été évacué.

Positionnée au mouillage au large du Fort Saint Louis dans la baie de Fort-de-France, la frégate a déployé sa brigade de protection afin de sécuriser la zone de regroupement et d’évacuation des ressortissants. Dans le cadre de l’exercice, les ressortissants se trouvaient sur une île dont la sécurité ne pouvait plus être assurée par les autorités locales suite au passage d’un ouragan majeur ayant provoqué le chaos.

Les Martiniquais sollicités

Afin de rendre l’exercice le plus réaliste possible pour la frégate, mais également afin de sensibiliser aux enjeux de Défense, les ressortissants étaient joués par une soixantaine de personnes issues de la société civile martiniquaise. Des chefs d’entreprise en formation continue à HEC-Paris mais également des enseignants et du personnel de la direction de l’Éducation nationale ainsi que des lycéens du lycée Joseph Zobel de Rivière Salée ont ainsi pu être formés à la conduite à tenir pour un Français à l’étranger.

 

Cet exercice de grande ampleur, avec un plastron réel représentant toutes les particularités d’une population évacuée par la France avec des ressortissant français et européens, a permis à l’équipage de la frégate de surveillance Germinal de renforcer ses savoir-faire et ses réflexes opérationnels dans ce domaine au cœur des missions des bâtiments de la Marine nationale.

Les stages d’entraînement sont une des rares occasions où les deux frégates de surveillance des Antilles peuvent se retrouver ensemble à la mer pour conduire des exercices de groupe. Le stage du Germinal, mené en même temps que le stage MECO (Mise en condition opérationnelle) du Ventôse a ainsi permis de mener plusieurs entraînements de conserve, tels que des transferts de charge ou des remorquages.

 

En savoir plus sur la zone Antilles

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer