Présentation à l’hôtel de ville de Paris du livre « A bord du Charles de Gaulle »

Publié le 18 Décembre 2017 à 11:51

© Marine nationale

Moment d’émotion à la mairie de Paris quand la Maire, madame Anne hidalgo, a évoqué la lettre, que l’équipage du porte-avions, lui avait envoyé quelques jours seulement après le Bataclan au moment où le Charles de Gaulle appareillait pour frapper Daech au cœur. C’est une lettre qu’elle garde précieusement car elle est le symbole de l’engagement de ces hommes et de ces femmes qui ont mis toute leur énergie à défendre leurs concitoyens au moment où Paris venait d’être violemment frappé. 

Le vice-amiral d’escadre Jean-Louis Lozier, représentant le chef d’Etat-major de la Marine a, lui-aussi, fait référence à ce déploiement en réponse aux attentats de Paris.
« Nous sommes réunis, a-t-il dit, à quelques mètres de l’endroit où le général de Gaulle, fit, le 25 août 1945 son célèbre discours que l’on ne peut, encore aujourd’hui, écouter sans frisson et sans émotion.
De l’émotion, l’équipage du Charles de Gaulle qui appareilla le 18 novembre 2015 de Toulon pour voguer vers la méditerranée orientale, puis le golfe arabo-persique, en éprouvait certainement en repensant à l’outrage fait quelques jours auparavant à Paris, aux parisiens, à la France. Mais plus encore, il fit ainsi preuve de résolution pour manifester la résistance de la France, du peuple français tout entier, face à l’agression : Paris est le symbole de la France, le porte-avions Charles de Gaulle, aussi ! ».
« A bord du Charles de Gaulle » nous fait découvrir, de manière vivante, le visage et la vie à bord des hommes et des femmes du Charles de Gaulle. Ce qui transparaît au fil de ces pages, c’est la diversité de ces marins et la variété des métiers qu’ils exercent avec un même objectif : faire fonctionner un outil aussi complexe qu’un porte-avions. Benjamin Decoin, photographe et Cyril Hofstein, reporter et journaliste, ont tous les deux embarqué à bord du Charles de Gaulle et c’est en observant ces hommes et ces femmes se relayer à la tâche 24h sur 24 qu’ils ont eu l’idée d’écrire ce livre, préfacé par Anne Hidalgo et l’amiral Christophe Prazuck, chef d’Etat-major de la marine. Dans sa préface, Anne Hidalgo y présente l’engagement et l’abnégation de ces jeunes marins comme « des repères et des modèles pour les jeunes générations » et, en mars prochain, ce seront des écoliers parisiens qui seront accueillis sur le Charles de Gaulle dans le cadre du parrainage.  

 

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer