Irma : le Tonnerre est de retour à Toulon

Publié le 27 Octobre 2017 à 10:27

© Marine nationale

Après près d’un mois et demi de déploiement dans le cadre de la mission Irma, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre est rentré le 24 octobre 2017 à Toulon, son port base.

Retour sur son déploiement

Le 12 septembre, le BPC Tonnerre a appareillé sur alerte pour une mission d’assistance aux sinistrés de l’île de Saint-Martin touchée par l’ouragan Irma.

Arrivé le samedi 23 septembre au large de Saint-Martin, le Tonnerre a débuté les opérations de déchargement le jour même. Les travaux de reconstruction ont commencé rapidement. La mobilité et la réactivité de la manœuvre amphibie et des hélicoptères ont été des atouts précieux. En appui du Multinational Caribbean Coordination Centre, le Tonnerre et son équipage a également apporté son concours à la Dominique après le passage de l’ouragan Maria, en déchargeant du fret humanitaire à Roseau, capitale du pays. Des hélicoptères ont été déployés pour effectuer des rotations et transporter du matériel humanitaire. L’organisation "pompiers de l'urgence internationale" basée à Limoges, ville marraine du bâtiment, avait confié des tentes qui ont servi aux sinistrés.

Le 24 octobre, les marins du Tonnerre sont de retour à Toulon. Ils sont fiers d’avoir pu contribuer à cette action de solidarité nationale dans l’arc antillais.

Une opération interarmées

Le succès de cette mission a été possible grâce aux détachements des trois armées présents à bord et grâce à l’ensemble des services et directions qui ont soutenu le Tonnerre dans sa préparation. Ils ont veillé au bon déroulement de l’opération. La base navale et ses moyens portuaires ont notamment permis un appareillage dès la fin du chargement à 4h du matin. La Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information (DIRISI) a contribué au câblage de la zone état-major en urgence. Le Service des essences des armées (SEA) a permis au BPC de partir avec les pleins complets. Le Groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD), dont les services ont fourni vivres, effets d’habillement et fonds en dépit des délais contraints, le Service logistique de la Marine (SLM) et le Service de soutien de la flotte (SSF) ont veillé à maintenir la disponibilité du Tonnerre. Le bureau gestion du personnel de la force d’action navale (FAN) a identifié les renforts en personnel.

Tous ont permis au Tonnerre d’appareiller sous un faible préavis pour accomplir la mission. Présents pendant la phase de préparation, ils ont embarqué au large de Toulon pour participer au retour à quai et la fin de la mission.

Le déploiement du Tonnerre en quelques chiffres :

  • 22 détachements des différentes armées, directions et services

  • 550 militaires à bord (militaires du Génie et du train, plongeurs démineurs, hydrographes, fusiliers, pilotes d’hélicoptères, médecins, marins de la flottille amphibie, gendarmes…)

  • Près de 1 200 tonnes de chargement

  • 67 000 bouteilles d’eau

  • 45 allers retours en EDAR, 30 allers retours en CTM

  • 61 vols d’hélicoptères, soit près de 93 heures de vol

  • Plus de 50 véhicules débarqués (dont un tractopelle de 27 tonnes)

  • 9 600 nautiques parcourus

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer