Rugby : Rencontre avec Clémence, capitaine du RCMN féminin

Publié le 30 Juin 2017 à 08:44

© Marine nationale

Affectée sur la frégate type la Fayette (FLF) Aconit depuis juillet 2016, le lieutenant de vaisseau Clémence fait partie de l’équipe du Rugby Club de la Marine nationale (RCMN). Rencontre.

 

Quel est votre rôle dans l’équipe du RCMN et quel est votre métier dans la Marine nationale ?

Au sein du RCMN, je suis capitaine de l’équipe féminine et dans mon unité je suis chef du service armes d’une frégate type La Fayette.

 

Quelles sont, selon vous, les valeurs communes à vos deux engagements, professionnel et sportif ?

Pour ma part, le rugby et la Marine sont intimement liés. J’ai en effet découvert ce sport en 2008 à l’École navale. J’ai immédiatement été contaminée par le ballon ovale. J’ai trouvé dans le rugby tout ce que j’étais venue chercher dans la Marine : la cohésion, l’engagement, l’esprit d’équipe, le don de soi, la témérité.

 

Comment conciliez-vous cet engagement sportif de haut niveau avec votre métier de marin embarqué ?

Depuis bientôt 10 ans, j’entremêle ma profession et ma passion grâce à un savant dosage dont les marins ont le secret : en mer, seule la mission compte mais dès qu’on repose le pied à terre, les crampons reprennent leur place entre les journées de travail et celles de garde. Ils arrivent même parfois à avoir le dessus sur le travail organique quand il s’agit de jouer pour notre pays. Mon métier de marin et ma vie de joueuse n’ont eu de cesse de se répondre pendant ces dix belles années : l’un contribuant à l’épanouissement de l’autre et inversement. Sans la Marine, je n’aurai jamais pu mener une équipe aussi hétérogène de joueuses extraordinaires. Sans le rugby, je n’aurai jamais acquis cette assurance qui me sert chaque jour à diriger une belle équipe de marins.

A lire aussi : Double victoire pour le Rugby Club de la Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer