Le Latouche-Tréville participe aux commémorations du convoi PQ17 en Islande.

Publié le 29 Juin 2017 à 16:29

© Marine nationale

Le 23 juin 2017, le Latouche-Tréville  a rejoint Reykjavik, dernière escale de sa mission dans le Grand Nord. La frégate y a intégré une force de l’OTAN pour mener un exercice de lutte anti-sous-marine de grande ampleur.

L’arrivée à Reykjavik a d’abord été l’occasion de rendre hommage à la mémoire de marins disparus lors de la seconde guerre mondiale. Sept bâtiments de l’OTAN ont participé à une parade navale en mémoire du convoi PQ-17. Ce convoi avait été organisé par les forces alliées en 1941 pour ravitailler l’URSS en matériel de guerre. Parti fin juin, le convoi subira les attaques répétées des sous-marins et des avions allemands entre Reykjavik et Arkhangelsk. Seuls 3 des 41 bâtiments du convoi arriveront à destination début juillet 1941.

La parade navale a eu lieu dans le fjord d’où le convoi PQ-17 était parti. Un bâtiment des garde-côtes islandais a ouvert la voie, suivi par un sous-marin norvégien et, outre le Latouche-Tréville, par des frégates danoises, norvégiennes, néerlandaises et britanniques. La force a évolué en formation avant de procéder à un dépôt de gerbe à la mémoire des marins disparus.

A lire aussi : La frégate Latouche-Tréville à la rencontre des glaces au large du Spitzberg

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer