Corymbe : le patrouilleur de haute mer LV Le Hénaff aux côtés de la marine togolaise

Publié le 19 Juin 2017 à 14:46

© Etat-major des armées

Le 26 mai 2017, au large de Lomé, la marine nationale et la marine togolaise ont mené un exercice de coopération régionale afin de contribuer à l’amélioration de la sécurité et de la sureté maritime dans le golfe de Guinée.

L’exercice a débuté avec la marine béninoise sous le regard des instructeurs GoGIN (Gulf of Guinea inter-regional Network) avant de se poursuivre avec la marine togolaise, supervisé par les instructeurs du GoGIN, mais également par les marins du LV Le Hénaff.

Le scénario de l’exercice met en scène un bâtiment de commerce pris par des pirates et transitant vers l’ouest après une tentative de soutage au large du Bénin (« illegal bunkering » en anglais : technique de piratage qui consiste à prendre possession illégalement des hydrocarbures d’un navire),.

En alerte au mouillage, le patrouilleur de la marine togolaise Oti appareille pour intercepter le navire piraté transitant au large des côtes du Togo. Le LV Le Hénaff joue le rôle de cible pour la mise en œuvre de l’équipe de visite du patrouilleur Oti. Le patrouilleur de haute mer français est donc interrogé, visité puis détourné vers le port de Lomé dans le cadre du scénario.

L’objectif de cet exercice était de travailler le partage d’informations et la coordination des moyens entre les COM (Centre des Opérations Maritimes) de Cotonou et de Lomé sous contrôle du Centre de Coordination Maritime (CMC) de Cotonou, afin de tester l’organisation régionale et zonale. L’exercice a également été l’occasion d’approfondir la connaissance des partenaires sur les procédures de visites. Aux côtés des entraineurs « GoGIN », le LV Le Hénaff a ainsi partagé son savoir-faire et son expérience sur la cinématique d’approche du patrouilleur pour une visite, la qualité des interrogations, la mise en œuvre de l’équipe de visite et la visite en elle-même.

GoGIN est un projet européen porté par « Expertise France », projet signé en octobre 2016 à l’occasion du sommet extraordinaire de Lomé. Il prend la suite du projet CRIMGO (Critical Maritime Routes in the Gulf of Guinea) et vise à favoriser la coopération régionale afin de contribuer à l’amélioration de la sécurité et de la sureté maritime dans le golfe de Guinée.

Un bâtiment français est déployé en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée depuis 1990. La mission a deux objectifs majeurs  participer à la protection des intérêts français dans la zone et participer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant les marines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer