Le Cassiopée et l’Andromède participent à Artémis Trident 2017

Publié le 16 Juin 2017 à 14:26

© Marine nationale

Déployées dans le golfe Arabo-Persique (GAP) de février à juin 2017, les unités de la mission GGDM (Groupement Guerre des Mines) 2017 ont participé à l’exercice Artémis Trident du 17 mai au 30 mai au large de Manama, capitale du royaume de Bahreïn. Réunissant des moyens français, américains et britanniques, l’objectif de cet entraînement opérationnel est de poursuivre et de renforcer leur interopérabilité dans le domaine de la lutte contre les mines.

Artémis Trident constitue une occasion rare d’entraînement en guerre des mines dans cette région stratégique. Il permet la mise en œuvre d’un panel complet de moyens tels que des hélicoptères, des plongeurs-démineurs, des chasseurs de mines, des dragueurs de mines, des drones de surface et des drones sous-marins.

Sous le commandement tactique du CTF 52 (la CTF 52 est la Combined Task Force de guerre des mines américaine), l’exercice était scindé en trois groupes. Un premier Task group était composé d’hélicoptères MH 53 (de la flottille HM15 de l’US Navy) dédiés à la lutte contre les mines, équipés de sonars remorqués et de véhicules sous-marins téléguidés ROV (Remote Operated Vehicule). Un second Task group, sous commandement britannique, était constitué des chasseurs de mines HMS Bangor, USS Dextrous et Cassiopée. Un troisième Task group, sous commandement français, dont l’état-major était embarqué pour l’occasion à bord de l’USS Ponce, était constitué des chasseurs de mines HMS Middleton, USS Gladiator et Andromède, du Mine Hunting Unit (drone de surface américain) et des détachements de plongeurs démineurs britanniques et français.

Les unités ont rallié leur zone de chasse aux mines et ont opéré dans des conditions météorologiques difficiles, en raison d’un vent puissant et persistant. Les chasseurs de mines Cassiopée et Andromède et le détachement de plongeurs démineurs ont pu mettre en valeur le savoir-faire et l’expertise française dans le domaine de la guerre des mines.

Cet exercice a constitué une excellente opportunité de développer la connaissance et la coordination entre unités et états-majors des trois nations. L’efficacité démontrée a confirmé la préparation des trois marines de guerre à affronter avec succès et détermination toute menace de minage qui pourrait survenir dans cette région stratégique.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer