Champlain : le troisième B2M a quitté Brest pour rejoindre La Réunion

Publié le 5 Mai 2017 à 10:54

© Marine nationale

Mardi 2 mai 2017, le troisième B2M (bâtiment multi-missions) de la Marine nationale, le  Champlain, a quitté définitivement Brest et la métropole pour son port-base à la Réunion, qu’il va rejoindre fin juin. Son déploiement de 8 000 nautiques va être jalonné d’escales en Atlantique, Méditerranée et océan indien.

Dans le sud de l’océan Indien, le Champlain va accomplir des missions de présence, de surveillance et de protection des intérêts français dans une zone économique exclusive de plus de 3 millions de km², englobant La Réunion, Tromelin, Mayotte et les Terres Australes.

Entérinés par la loi de programmation militaire de 2013, les B2M incarnent le renouvellement des unités de surface de la marine nationale, entamé avec le programme des frégates multi-missions (FREMM). Les deux premiers B2M, le d’Entrecasteaux, basé à Nouméa,  et le Bougainville, basé à Tahiti, ont tous deux été admis au service  en 2016.

La France disposera à terme de 4 B2M basés outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, la Réunion, Antilles). Ces unités polyvalentes, de 65 mètres de long, disposent de deux équipages de 23 marins, permettant d’assurer la défense des intérêts français au large et la protection de ses espaces maritimes outre- mer plus de 200 jours par an.

Vos réactions: 
Moyenne: 3.3 (3 votes)
Envoyer