Corymbe 136 : exercice avec la marine Brésilienne

Publié le 20 Avril 2017 à 10:56

© EMA

Le 4 avril, le patrouilleur de haute mer Enseigne de vaisseau Jacoubet a appareillé de Cotonou, au Bénin, afin de reprendre sa patrouille opérationnelle dans le golfe de Guinée. La présence du patrouilleur brésilien P121 Apa dans la zone a offert aux deux marines une nouvelle occasion de conduire un PASSEX (exercice d’interaction entre deux unités) avec les marines alliées présentes en Afrique.

Le Jacoubet a fait route dès son appareillage à la rencontre de l'APA afin de conduire une série d'exercices. Après un contact par radio VHF (very high frequency) permettant d’affiner les détails, les deux unités ont réalisé un SCOTTEX (communications en morse à l'aide des projecteurs "SCOTT") et quelques manœuvres de navigation rapprochée avant que l'Apa reprenne sa route vers le Ghana pour sa prochaine escale.


Depuis son arrivée en zone Corymbe, le Jacoubet profite de chaque occasion pour conduire des exercices de coopération avec les marines alliées présentes dans le golfe de Guinée. Après un PASSEX avec les dragueurs de mine canadiens, HMCS Moncton et Summerside, et l'échange de ce jour, la prochaine étape sera l'intégration du patrouilleur espagnol Vigia à l'exercice NEMO (Navy’s Exercice for Maritime Operations) 17.3 qui se déroulera entre le Cameroun et la Côte d'Ivoire du 1er au 5 mai.

 Un bâtiment français est déployé en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée depuis 1990. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone et participer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant les marines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.

 

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense
Vos réactions: 
Moyenne: 4 (1 vote)
Envoyer