La Marine partenaire de Thomas Pesquet

Publié le 16 Avril 2017 à 17:33

© Marine nationale

Le Collège Roger Martin du Gard, de Bellême, dans l’Orne, a organisé le vendredi 14 avril 2017 une après-midi exceptionnelle avec le soutien inconditionnel de la Marine nationale, du CNES, de l’ESA et de la NASA.

« Martin de Quina Alpha pour essai.

- Quina Alpha de Martin, cinq sur cinq.

- Quina Alpha, paré pour l’interview. »

C’est par ces procédures de communication que le capitaine de frégate Vincent, commandant de la Flottille 17F, a pris contact avec les radios amateurs de F6KCO (leur indicatif d’appel) qui assuraient l’interface entre le Rafale, en vol, et les élèves, au sol. C’est en effet un événement hors norme qui avait été organisé par le personnel du collège en étroite collaboration avec ALAVIA, la base de Landivisiau, le CNES, l’ESA et la NASA: « notre but était d’offrir à nos élèves une expérience aérospatiale unique en leur donnant l’opportunité d’interviewer en direct un pilote de combat de l’Aéronautique navale au cours de l’une de ses missions, puis d’établir un dialogue avec le spationaute Thomas Pesquest, explique Christel Vazou, la principale du collège. Notre professeur de sciences physiques, madame Halley, avait sélectionné des élèves méritants et, tout au long de l’année, nous les avons entraînés avec l’aide des membres de F6KCO dans le cadre d’un enseignement pratique interdisciplinaire qui comportait de nombreux exercices appliqués, dont de la goniométrie et du morse. »

Le Jour J, le Rafale a décollé de Landivisiau pour une mission d’entraînement puis s’est mis en relation avec F6KCO sur une fréquence VHF spécialement réservée pour l’occasion. Au total, quinze élèves issus de six classes de 3e et de 4e ont pu poser des questions sur le métier de pilote de chasse, sur le Rafale et sur les filières de formation des pilotes de combat de la Marine. Le commandant Vincent a su captiver l’audience par la grande précision de ses réponses. A l’issue de l’interview, le Rafale a effectué deux passages à la verticale de l’établissement pour saluer ses interlocuteurs. Ces deux passages ont engendré de très nombreux ‘Whouas’ et des cris d’admiration et d’envie par une foule d’adolescents enthousiastes. Après une conférence par un astrophysicien, vingt élèves ont questionné Thomas Pesquet sur un créneau de dix minutes alors que la station spatiale internationale survolait l’Europe à 28000 km/h et 400 km d’altitude, clôturant ainsi une après-midi exceptionnelle.

De l’avis de tous, du commandant de la 17F comme des élèves, des parents d’élèves et des officiels présents, l’interview en temps réel, par radio, d’un pilote de Rafale installé dans son cockpit alors que le chasseur orbitait à quelques kilomètres autour de Bellême a été une incontestable réussite. De mémoire de communiquant de la Marine et de pilote de combat de l’Aéronautique navale, cet événement inédit constitue une grande première qui a été couronnée de succès, les étoiles dans les yeux des élèves en disant long sur leur état d’esprit...

Vos réactions: 
Moyenne: 4.5 (4 votes)
Envoyer