Mission Jeanne d’Arc : Alindien monte à bord !

Publié le 13 Mars 2017 à 17:39

© Marine nationale

Le 9 mars, le contre-amiral Didier Piaton, commandant de la zone maritime océan indien (Alindien), a embarqué à bord du BPC Mistral puis de la FLF Courbet, bâtiments déployés pour la mission « Jeanne d’Arc 2017 », alors qu’ils pénétraient dans sa zone de responsabilité. C’est en effet à sa sortie du passage du canal de Suez que le groupe « Jeanne d’Arc » passe sous son contrôle opérationnel (OPCON).
Cette visite a été l’occasion pour l’amiral de prononcer une conférence au profit des officiers élèves. Cette intervention, donnée successivement sur le BPC Mistral et la FLF Courbet, a permis à Alindien de partager avec eux l’actualité et les enjeux de sa zone de responsabilité. L’amiral a rappelé à l’ensemble de la promotion le caractère résolument opérationnel de la mission « Jeanne d’Arc ». Il a insisté sur l’ensemble des moyens des deux unités du TG 625.1 pour lutter contre la piraterie, le terrorisme, ou la mise en œuvre de la collecte de renseignement dans la zone. L’amiral a ensuite répondu aux questions des jeunes midships.


Le contre-amiral Piaton a effectué une visite du BPC Mistral et a ainsi rencontré les détachements embarqués pour la mission : le Groupe tactique embarqué (GTE) constitué autour du 21e RIMa (Régiment d’infanterie de Marine) de Fréjus, du détachement de l’US Marine Corps, du détachement britannique de Merlin Mk3 et de la Flottille amphibie (FLOPHIB).
Ce court passage à bord a également été pour lui l’occasion de revenir sur le bâtiment qu’il a commandé entre 2008 et 2010.
En tant que commandant de la zone maritime océan indien, ses missions revêtent plusieurs aspects. Alindien contribue à la stabilisation et au maintien de la paix dans les pays de sa zone de responsabilité permanente qui s’étend de la Jordanie au Bangladesh et à la sécurité des espaces maritimes s’étendant du Sud du canal de Suez, à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites occidentales des eaux du Myanmar, de l’Indonésie et de l’Australie. Il conduit des opérations militaires et participe à la protection des ressortissants français. Alindien promeut également la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales avec les différents pays de sa zone.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.2 (5 votes)
Envoyer