Premier « Hackathon Garde nationale »

Publié le 9 Février 2017 à 15:30

© Marine nationale

Un Hackathon (concept d’association de hacker et de marathon) sur la Garde nationale s’est déroulé du 3 au 5 février 2017 dans les locaux de l’Ecole 42 aux côtés de Capgemini Consulting.

L’objectif de cet évènement inédit était de développer l’interaction entre les citoyens, les réservistes, les entreprises publiques et privées et la Garde nationale.

La Marine était fortement représentée par 13 réservistes (opérationnels et citoyens) expérimentés, agissant comme «  mentor » des équipes.

Les 200 participants, majoritairement des étudiants,  répartis en 18 équipes devaient relever l’un des deux défis :

  • Développer une communauté et un réseau « Garde nationale » ;

  • Optimiser l’emploi des volontaires de la Garde nationale en tenant compte de leurs disponibilités, du besoin des armées, de la gendarmerie et de la police, et des contraintes des employeurs.

Trois équipes ont remporté cette première édition. Toutes les équipes ont étonné par leur capacité à s’approprier les enjeux de la réserve et à proposer des applications (internet et mobile) pertinentes au profit du recrutement de futurs réservistes.

Le premier prix

L’équipe gagnante s’est vu offrir par le capitaine de vaisseau Nicolas Bezou, délégué aux réserves de la marine et membre du jury, un embarquement de plusieurs jours sur un bâtiment de la Marine.

A propos de la réserve opérationnelle

Regroupant les réservistes opérationnels des armées, de la police et de la gendarmerie, la Garde nationale répond à trois objectifs :

  • Accroître la participation des réserves au renforcement de la sécurité des Français ;

  • Apporter une réponse concrète au désir d’engagement de la jeunesse ;

  • Favoriser la cohésion nationale et développer l’esprit de résilience face aux menaces actuelles.

La réserve opérationnelle dans la Marine

Face à une situation sécuritaire dégradée, les réservistes contribuent à des missions primordiales de la Marine que sont la protection des bâtiments de combat et des emprises et la défense maritime du territoire en participant à la veille littorale dans les sémaphores. 5 200 marins réservistes opérationnels participent ainsi aux missions de protection assurées par la marine.

 

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer