Saisie record de cocaïne sur deux voiliers transitant en Polynésie française

Publié le 26 Janvier 2017 à 14:54

© Marine nationale

Entre le 19 et le 23 janvier 2017, les actions combinées des forces armées en Polynésie française et des Douanes ont permis la saisie de plus d’une 1,4 tonne de cocaïne à bord de deux voiliers en transit dans la zone maritime de Polynésie française. Retour sur cette opération interservices.

Sur la base d’informations de la Directions des Douanes en Polynésie française, l'amiral Commandant Supérieur des Forces Armées en Polynésie mobilise la frégate "Le Prairial" pour contrôler un navire au large de l'archipel des Marquises.

Le jeudi 19 janvier dans la matinée, après une phase de recherche et d’analyse opérationnelle des Forces armées en Polynésie française (FAPF), le voilier d’une quinzaine de mètres en provenance d’Amérique Latine est localisé au large de l’archipel des Marquises (à 1500 km de Papeete).

La frégate de surveillance Prairial de la marine nationale arraisonne le voilier dans les eaux internationales dans le cadre de l’action de l’État en mer et pour la mise en œuvre de la convention de Vienne du 20 décembre 1988

Rendue à bord l’équipe d’intervention accompagnée par deux douaniers découvre plusieurs centaines de pains de marchandise alors que le voilier est victime d’une voie d’eau. En tout, plus de 629 kg de cocaïne sont retrouvés à bord lors de la fouille.

Les deux membres d’équipage font alors l’objet par le commandant du Prairial d’une mesure de restriction ou de privation de liberté en vertu des dispositions du code de la défense nationale. Le Parquet, informé, ordonne la saisie des produits stupéfiants et tous les autres éléments en lien avec la découverte de la drogue. Le mercredi 25 janvier, dès leur arrivée à Papeete, ils sont conduits devant le juge des libertés et de la détention.

Par ailleurs, le lundi 23 janvier en fin d’après-midi, sur la base de nouvelles informations de relocalisation fournies par les Forces armées en Polynésie française, un autre voilier est contrôlé par les Douanes dans la marina d’Arue permettant de découvrir plus de 809 kg de cocaïne. Les deux personnes appréhendées à bord ont alors été placées en garde à vue avant d’être présentées devant un juge du Tribunal de Première Instance de Papeete.

L’opération d’arraisonnement menée sous le commandement du contre-amiral Denis Bertrand, commandant des forces armées en Polynésie française illustre l’excellente coopération entre les Forces armées en Polynésie française, la Direction des Douanes en Polynésie française et le Commandement de la Gendarmerie en Polynésie française, en étroite liaison avec le Procureur de la République et sous le contrôle du Haut-Commissaire de la République délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer en Polynésie française.

Après l’opération conduite au large des îles Gambier en février 2016, cette importante double saisie de plus de 1,4 tonne de cocaïne, illustre les efforts menés par la France pour lutter contre le trafic international de produits stupéfiants. La zone maritime Polynésie française, située dans une zone de transit entre l’Amérique du Sud, l’Australie et Nouvelle-Zélande, est ainsi particulièrement surveillée dans le cadre de la lutte contre le trafic de produits stupéfiants.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense                                 

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (2 votes)
Envoyer