Visite du chef d’état-major des armées, au bataillon de marins-pompiers de Marseille

Publié le 1 Octobre 2015 à 17:14

Marine nationale

Le vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) a accueilli le 30 septembre 2015, le général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA).

Pendant près de 2 heures, le CEMA a découvert cette unité hors normes, plus grande unité de la Marine, dont la mission de sécurité civile consiste à protéger lors de ses 115 000 interventions annuelles, Marseille, ses habitants et son environnement. Chargé de la prévention et de la protection dans le grand port maritime de Marseille, le bataillon a aussi en charge l’aéroport de Marseille-Provence.

Visite du chef d’état-major des armées, au bataillon de marins-pompiers de Marseille

Le général de Villiers s’est ainsi vu présenter un large panel des capacités d’interventions des marins du feu : lutte contre l’incendie, survie en mer, risques technologiques, experts cynotechniques, groupe de recherche et d'intervention en milieux périlleux (GRIMP), mais aussi engins d’interventions contre les feux de forêts, de secours terrestres ou maritimes.

Cette visite a été l’occasion pour l’amiral Garié de présenter le savoir-faire particulier du bataillon en matière de lutte contre les sinistres à bord des navires.

Aguerris aux situations de crise au quotidien et possédant une connaissance spécifique des bateaux, les marins-pompiers sont capables de déployer un module autonome de 40 experts militaires aux savoir-faire complémentaires (commandement, feu de navire, risque technologique, médecins urgentistes, dépollutions) pour faire face à un sinistre touchant un navire : une capacité unique en France. Cette première visite du CEMA au BMPM, lui a permis de rencontrer les marins du feu, dont les missions périlleuses ont, depuis la création du bataillon en 1939, coûté la vie à 35 d’entre eux.

Visite du chef d’état-major des armées, au bataillon de marins-pompiers de Marseille

Sources : Marine nationale
Droits : Ministère de la Défense                 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer