1990 - 2015

Publié le 27 Avril 2015 à 13:57

© Marine nationale / Christian Cavallo

 25 ANS DE PRESENCE : DATES CLÉS

Depuis 25 ans, la France maintient une capacité d’intervention en Afrique de l’Ouest, à travers des forces prépositionnées et un dispositif maritimes. Retour sur les temps forts de ces 25 ans années d’opérations et de coopérations.

Années 1980

Campagnes annuelles dans le golfe de Guinée. Les campagnes Sargasses deviennent en 1981 les campagnes Okoumé.

1985 et 1987

Les deux dernières campagnes Okoumé mettent en œuvre des escorteurs, une frégate, des avisos, des sous-marins, et un pétrolier-ravitailleur.

Mai 1990

Déploiement du TCD Ouragan et de l’aviso Commandant Blaison lors de la première opération Corymbe décidée en soutien à l’opération Requin menée par l’armée de Terre au Gabon alors en pleine crise politique.

Mai 1993

La France adopte le principe de permanence d’un bâtiment porte-hélicoptères dans le golfe de Guinée.

Janvier 1996

Corymbe devient une mission quasi permanente.

Mai 1997

L’aviso Jean Moulin et la FS Germinal évacuent plus de 1 000 ressortissants lors de l’opération Espadon, après un coup d’État au Sierra Leone.

1997 

Participation d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2), prépositionné dans la région aux opérations Antilope et Pélican au moment des guerres civiles en République démocratique du Congo (Zaïre) et au Congo-Brazzaville.

1998 et 1999

Quatre missions Iroko sont conduites afin de protéger et évacuer les ressortissants français de Guinée-Bissau.

2002-2004

Dans le cadre de l’opération Licorne, un TCD ou un BPC sont prépositionnés pour mener une relève des unités à terre, assurer leur soutien  et se tenir paré à une éventuelle évacuation des ressortissants. Nos troupes au sol interviennent avec le soutien d’un ATL2 prépositionné dans la région, qui effectue des missions de guidage et d’observation à leur profit.

Juin 2003

Le TCD Siroco évacue 535 ressortissants lors de l’opération Providence au Libéria.

Juin-Septembre 2003

La France participe à l’opération Artémis au Congo avec le déploiement d’un ATL2 pré-positionné dans la région.

2006

À Lomé au Togo, 800kg de cocaïne sont interceptés, à bord d’un chalutier brésilien, par le bâtiment atelier polyvalent Jules Verne , avec le soutien d’un ATL2.

Février 2006

Le TCD Foudre participe à l’arraisonnement du Master Endeavour, un caboteur transportant une tonne et demie de cocaïne.

Janvier 2008

Le BPC Tonnerre intercepte au large du Liberia le navire de pêche Blue Atlantic transportant deux tonnes et demie de cocaïne. Une semaine plus tard le BPC intercepte le cargo Junior chargé de 3,2 tonnes de cocaïne.

2011

Pendant la crise en Côte d’Ivoire, le BPC Tonnerre puis le TCD Foudre se sont portés en soutien des opérations de sécurisation au profit des ressortissants français menacés par la déstabilisation du pays pendant 4 mois. De nombreux flux de matériel et de personnel nécessaires à la force Licorne sont effectués alors que la logistique par voie aérienne et terrestre était devenue très difficile. Le BPC Tonnerre est ainsi resté 63 jours d’affilée devant Abidjan, jusqu’à l’issue des troubles.

Août 2011

Les Forces Françaises du Cap-Vert (FFCV) deviennent les Éléments français au Sénégal (EFS) qui, eux-memes, forment un « pôle opérationnel de coopération à vocation régional ». À ce titre, tout en gardant la capacité d’accueillir, de soutenir voire de commander une force projetée, la force entretient la coopération opérationnelle avec l’ensemble de nos partenaires de la sous-région et Dakar demeure un point d’appui pour les escales des bâtiments ou des aéronefs de la Marine.

Août 2012

La frégate de surveillance Ventôse, engagée dans l’opération Corymbe, intervient pour surveiller puis porter secours à l’équipage d’un pétrolier battant pavillon britannique détourné par des pirates au large du Togo.

Février 2013

Dès le déclenchement de l’opération Serval au Mali, des ATL 2, des commandos Marine ont été déployés pour appuyer l’action des troupes au sol. Dans les premières semaines de l’opération, 80% des missions de renseignement, surveillance et reconnaissance (ISR) sont assurées par les ATL2. Au plus fort de l’opération, jusqu’à 5 avions et 10 équipages sont déployés. Le BPC Dixmude a quant à lui assuré le transport opérationnel des sous groupements tactiques interarmes qui se sont ensuite déployés de Bamako vers Tombouctou ou Gao, puis Kidal et Tessalit.

Juin 2013

La frégate anti-sous-marine Latouche-Tréville, déployée dans le cadre de Corymbe, et un ATL2 sont mobilisés à la suite du détournement par des pirates du pétrolier battant pavillon français Adour au large du Togo.

Signature des accords de Yaoundé entre les chefs des Etats et communautés régionales, pour une coordination des actions de l’ensemble des acteurs maritimes de l’Afrique de l’Ouest dans le domaine de l’action de l’Etat en mer.

Septembre 2013

Après un premier exercice organisé en mars 2013 par le BPC Mistral avec le Togo et le Bénin, les jalons sont posés pour la première édition de NEMO au large du Bénin organisée autour de la frégate de surveillance Germinal

Décembre 2013

Le Dixmude accoste à Douala, au Cameroun, pour débarquer du matériel au profit de l’opération Sangaris menée en République centrafricaine. Des véhicules et du matériel des forces françaises au Gabon (FFG) sont chargés le 6 décembre au Gabon, au large de Libreville. Après une escale technique à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le Dixmude reprend sa route vers Douala où il fait débarquer des troupes de la réserve opérationnelle embarquée (ROE) afin qu’elle rejoignent  la République Centrafricaine par la route. 

Juillet 2014 

Fin de l’opération Serval au Mali. Le 1er aout, l’opération Barkhane est lancée dans la Bande Sahélo-Saharienne (BSS). Ses missions : appuyer les forces armées des pays partenaires de la BSS dans leurs actions de lutte contre des groupes armés terroristes et contribuer à empêcher la reconstitution de sanctuaires terroristes dans la région.

Septembre 2014.

Les forces françaises au Gabon (FFG) deviennent les éléments français au Gabon (EFG) et reçoivent pour l’Afrique Centrale les mêmes prérogatives que les EFS pour l’Afrique de l’Ouest.

Inauguration du Centre Interrégional de Coordination (CIC) de Yaoundé (voir page suivante).

Décembre 2014

Dans le cadre de l’opération Tamarin, le BPC Tonnerre achemine le matériel nécessaire à l’installation du centre de traitement des soignants (CTS) à Conakry en Guinée afin de lutter contre le virus Ebola.

1er Janvier 2015

L’opération Licorne en Côte d’Ivoire est achevée et la France y créé une base militaire opérationnelle avancée où sont stationnées les nouvelles Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI). Un redéploiement est engagé, à la  suite à la normalisation de la situation politique et économique du pays et dans la lignée des accords de coopération de défense liant la France à la Cote d’Ivoire.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer