24 h dans la peau d’un conseiller en recrutement

Publié le 28 Janvier 2015 à 15:59

Le MO1 Ophélie F. accueille les candidats avant de les orienter vers les conseillers en recrutement. © Marine nationale

CIRFA LYON

IMPLANTES DANS TOUTES LA France ? LES CENTRES D'INFORMATION ET DE RECRUTEMENT DES FORCES ARMEES (CIRFA) sont des lieux de rencontre et d’information destinés à aider les candidats dans la construction de leur projet professionnel. Sélectionnés et formés pour ce métier, les conseillers en recrutement ont un rôle clé dans leur région. Journées Défense et citoyenneté (JDC), conférences, forums, salons, préparations militaires Marine, bacs pro … Les conseillers répondent toujours présents afin de faire connaître les métiers de la Marine. Lien entre la Marine et les candidats, ils les accompagnent tout au long de leur parcours de recrutement.

Le MT Stéphane B. présente la Marine, ses missions et ses métiers à des élèves de 3e et 1re, lors d’une conférence commune aux trois armées, demandée par un établissement scolaire.

Le MT B., conseiller en recrutement au CIRFA Lyon, intervient pour présenter la Marine et ses métiers à un groupe de 3ème et de terminale. Un premier contact qui, pour certains, débouchera sur une visite au CIRFA.  « J’avais envie de m’engager. Grâce à la conférence j’ai pu avoir toutes les réponses à mes questions et je suis encore plus motivé ! » explique Lucas en classe 3ème . 

Pour le candidat, tout commence à l’accueil où il reçoit une première information et de la documentation. Un conseiller en recrutement le reçoit ensuite pour une première prise de contact. À l’issue, le candidat repart avec un dossier de candidature à compléter, ou se voit proposer une date pour un entretien complémentaire, le temps que son projet murisse. Le candidat, qui décide de poursuivre ses démarches en rendant son dossier complété, est reçu en entretien de motivation dès la semaine suivante.

UNE ETAPE CRUCIALE

L’entretien de motivation vise à bien comprendre les raisons pour lesquelles le candidat postule dans la Marine et dans la spécialité qu’il a choisie. Il permet aussi de l’informer clairement sur la réalité du métier, de le faire réfléchir et de voir comment il appréhende toutes les facettes de la vie de marin. Le conseiller, selon le dossier du candidat et le déroulé de son entretien, peut aussi le rediriger vers une spécialité plus adaptée à son profil, afin de donner davantage de chances de réussite à sa candidature. Si l’entretien de motivation avec le conseiller du CIRFA est concluant, le candidat est convoqué dans un centre de sélection pour deux jours qui permettront de confirmer son aptitude à servir au niveau escompté. À cet effet, il passe différentes épreuves et tests (visite médicale, test d’anglais, tests psychotechniques, tests sportifs). Une de spécificités du recrutement Marine est l’entretien avec un psychologue. Cette dernière étape au centre de sélection est importante. Pendant une heure, le psychologue échange avec le candidat, notamment sur son passé, son entourage, sa manière de se projeter et d’appréhender le futur. Le psychologue détermine ainsi si le candidat pourra ou non s’épanouir dans la Marine. Son avis est donc important.

Jeunes engagés : les atouts de la Marine

Une enquête « jeunes engagés », menée en 2012-2013 par l’équipe du centre de suivi des ressources humaines de la Marine (CSRHM), met en évidence les différentes sources de motivation à l’engagement des jeunes dans la Marine. Selon cette étude, les trois principales sont :

  • l’identité forte de la Marine : les jeunes soulignent la fierté de porter l’uniforme, ils sont sensibles aux valeurs de la Marine, et au fait d’exercer un métier   hors du commun  ;
  • les témoignages des marins déjà dans l’institution : près de 80% des jeunes se rendant dans un CIRFA le font à la suite d’une discussion avec un marin. Les marins, fiers d’appartenir à la Marine, en sont les meilleurs ambassadeurs ;
  • la progression individuelle : les candidats sont attirés par les possibilités offertes par la Marine à ceux qui veulent se donner les moyens de progresser.
     

Ces trois principales sources de motivation sont portées par les marins eux-mêmes. Fiers d’exercer un métier hors du commun, ils témoignent d’un travail concret et utile, au service d’autrui, où l’esprit d’équipage est le ciment d’une seconde famille et où  le mérite prime pour l’avancement de leur carrière.

Les matelots de l’École des mousses, fiers de leur uniforme lors d’une cérémonie de présentation aux drapeaux au CIN de Brest.

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.6 (10 votes)
Envoyer