1ere édition de l’exercice d’ampleur «Grand African NEMO»

Publié le 9 Novembre 2018 à 14:45

© Marine nationale

Les volontés exprimées lors du 3e symposium sur la sécurité maritime dans le golfe de Guinée appliquées concrètement en mer.

La Marine nationale participe actuellement aux côtés de 15 marines africaines à la 1ère édition de l’exercice d’ampleur « Grand African NEMO ». Cet exercice annuel renforce la dynamique visant à constituer une véritable communauté maritime dans le golfe de Guinée capable de lutter pour maintenir la sécurité dans cette zone du globe. Il vient compléter les exercices « African NEMO », menés 5 à 6 fois par an, de manière plus localisée. En effet, avec « Grand African NEMO », la Marine nationale vise à fédérer tous les pays riverains du Golfe de Guinée ainsi que des marines partenaires notamment européennes (Danemark, Espagne, Portugal cette année).

Le BPC Mistral et la frégate de surveillance Ventôse s’entraînent avec les moyens navals en mer et les centres opérationnels à terre afin de répondre aux enjeux majeurs de sécurité maritime de la zone. Lutte contre la pêche et les trafics illicites (armes, drogue, migrants), contre la piraterie et contre la pollution, relocalisation et suivi de navires, assistance à des navires en difficulté et sauvetage en mer sont les thèmes de l’exercice conduit depuis le 3 novembre et ce jusqu’au 9. Il vise à la fois à entraîner les équipages en mer mais également les organisations à terre ainsi que la coordination locale de la lutte (échanges de renseignements, action conjointe, …).

« Grand African NEMO » a débuté peu de jours après le 3e symposium des marines du golfe de Guinée, organisé à St Germain en Laye et coprésidé par l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine, et par le contre-amiral Momar Diagne, son homologue sénégalais. Florence Parly, ministre des Armées, y avait rappelé le rôle déterminant de l’architecture de Yaoundé pour la sécurité maritime, ajoutant que la France et l’Europe se tiendraient aux côtés de leurs partenaires africains pour restaurer la paix et la sécurité dans les eaux du golfe de Guinée. C’est bien tout l’enjeu de cet exercice d’ampleur.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer