CORYMBE : Le BPC Mistral s’entraîne avec la marine royale marocaine

Publié le 3 Octobre 2018 à 17:54

©EMA

En route vers la zone d’opération Corymbe, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral a fait escale à Casablanca avant de patrouiller conjointement avec la frégate marocaine Allal Ben Abdallah, de type Sigma. Les deux jours passés à quai ont permis de préparer les interactions à venir avec la Marine royale marocaine, de recevoir à bord les autorités civiles et militaires locales et de faire visiter le bâtiment à deux classes du lycée Lyautey de Casablanca (lycée du réseau Agence pour l’enseignement français à l’étranger).

Après avoir mené un exercice avec la frégate pakistanaise El Saif, le BPC et la frégate marocaine ont patrouillé conjointement en Atlantique, en application de la récente lettre d’intention signée par les chefs d’état-major des deux marines. Cette première patrouille conjointe a permis de constater un très bon niveau d’interopérabilité entre les deux bâtiments, tant d’un point de vue nautique qu’aéronautique. L’hélicoptère du Mistral a par exemple pu réaliser des manœuvres d’appontage sur la frégate marocaine.

Cette première patrouille franco-marocaine a surtout permis d’établir et de partager une situation tactique commune. Les deux bâtiments ont assuré une surveillance dans une zone de plus de 41 000 milles nautiques carrés, soit le quart de la superficie de la France métropolitaine. Plus de cent navires ont ainsi été détectés et identifiés.

Au large de la frontière mauritanienne, le Mistral a poursuivi sa route vers le golfe de Guinée dans le cadre de la mission Corymbe.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer