Mission de surveillance maritime pour le Malin dans l’Océan indien

Publié le 25 Septembre 2018 à 11:15

© EMA

Le vendredi 31 août, le patrouilleur « Le Malin » a quitté Port-des-Galets, son port-base à l’île de La Réunion, pour une mission de surveillance maritime dans la zone Sud de l’océan Indien.

Au terme d’une relève de personnel menée pendant les mois de juillet et d’août, l’équipage s’est préparé à reprendre la mer : redistribution des rôles, revue du matériel, entraînement et formation à quai. L’entraînement commencé à quai s’est poursuivi en mer avec un enchaînement resserré d’exercices de navigation, de sécurité et de manœuvre. L’objectif était de mener le bord à sa pleine capacité opérationnelle avant de débuter sa mission.

C’est ainsi que « Le Malin » a appareillé pour plus de sept semaines de patrouille dans les eaux de la zone Sud de l’océan Indien.

Au cours de cette période, il assurera la souveraineté française dans cette zone, en étant en mesure de repérer, d’identifier et d’intervenir contre toute activité illicite dans les eaux sous juridiction française comme la pêche illégale, les trafics de stupéfiants, l’immigration clandestine et le non-respect des zones protégées des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (1 vote)
Envoyer