Le SNA Casabianca de retour à Toulon

Publié le 7 Août 2018 à 10:14

©Fabien EUSTACHE/Marine Nationale/Armées

Après un cycle de 77 jours de mer et plus de 1 475 heures de plongée, le sous-marin nucléaire d'attaque Casabianca a retrouvé Toulon, son port-base, le 31 juillet.

 

Sa patrouille, ou « cycle », s’est principalement déroulée en Atlantique. Au cours de ses missions, le sous-marin a notamment participé à l'entraînement opérationnel Catamaran. Cet exercice amphibie franco-britannique s’inscrit dans la continuité des activités militaires bilatérales entretenues depuis la signature du Traité de Lancaster House (2010). Il vise plus particulièrement à la montée en puissance de l’un de ses projets phares : la concrétisation d’une force expéditionnaire conjointe interarmées (Combined Joint Expeditionary Force). Le Casabianca a également prêté son concours aux missions de sûreté ASM lors de sa présence sur le théâtre.

 

L’esprit du « Casa » toujours présent

De l'océan Atlantique à la Méditerranée, l’équipage rouge du SNA Casabianca, commandé par le capitaine de corvette Antoine Delaveau, a fait preuve de belles qualités d’endurance et d’adaptabilité pour accomplir les missions qui lui ont été confiées. Chaque sous-marinier du Casabianca est conscient d’être l’un des héritiers de la glorieuse épopée du sous-marin Casabianca qui s’est illustré au cours de la Seconde Guerre mondiale.

 

Pour naviguer plus loin :

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.8 (5 votes)
Envoyer