Retour du groupe « Jeanne d’Arc 2018 » à Toulon

Publié le 20 Juillet 2018 à 19:45

© Marine nationale

Après près de cinq mois de déploiement opérationnel dans des zones d’intérêt stratégique allant de la mer méditerranée à l’océan pacifique, en passant par l’océan Indien, le groupe « Jeanne d’Arc 2018 » composé du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude et de la frégate de type La Fayette (FLF) Surcouf est de retour à Toulon, son port base.

Parti de Toulon le 26 février avec à son bord un détachement de flottille amphibie (1 engin de débarquement amphibie rapide et 2 chalands de transport de matériel), un détachement d’hélicoptères de l’aviation légère de l’armée de Terre (2 Gazelle) et de la Marine (1 Alouette III), un détachement britannique de la Royal Navy (2 hélicopères de type Wildcat), un détachement drone CEPA 10S, un groupe tactique embarqué du 3ème RIMa (3ème régiment d’infanterie de marine) ainsi que les midships et instructeurs de l’Ecole d’application des officiers de Marine (EAOM), le groupe a parcouru près de 26 500 nautiques et navigué pendant 145 jours.

Durant ces 5 mois de déploiement, le groupe « Jeanne d’Arc 2018 » a pu mener des entraînements opérationnels de grande ampleur aux côtés de forces armées alliées ou amies : exercices amphibies WAKRI, au large des côtes djiboutiennes, et VARUNA, en partenariat avec la marine indienne ; exercice opérationnel interalliés KOMODO au large de l’île de Lombok, en Indonésie...

Les 130 officiers en formation embarqués ont pu en profiter pour mettre en pratique les connaissances acquises lors de leur scolarité à l’Ecole navale et acquérir une véritable compétence d’expert des systèmes navals tout en appréhendant leurs responsabilités de futur chef militaire. Désormais prêts à intégrer leurs nouvelles unités et leurs services, les jeunes officiers viennent de parachever leur formation en conduisant la traditionnelle « Guerre officiers-élèves », exercice de synthèse final. Durant trois jours, ils ont planifié et conduit, à l’instar d’un état-major embarqué, de nombreux exercices grâce à la participation de moyens variés : patrouilleur de haute-mer (PHM) Enseigne de vaisseau Jacoubet, chasseur de mines tripartite (CMT) Capricorne, sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Perle, hélicoptères, avions de chasse et de patrouille maritime, groupes de plongeurs-démineurs et de commandos marine.

A la veille de l’accostage à Toulon, le 19 juillet, a eu lieu en mer la cérémonie de remise de diplômes, présidée par le vice-amiral d’escadre Charles-Henri du Ché, commandant la zone et l’arrondissement maritimes Méditerranée et préfet maritime de la Méditerranée en présence du contre-amiral Eric Pagès, directeur général de l’Ecole. Cette cérémonie marque la fin de la mission « Jeanne d’Arc 2018 » et, pour les midships, le passage du statut d’officiers-élèves à celui d’officiers.

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (3 votes)
Envoyer