Eternel Tabarly et Tabarly "de mémoire" : inoubliable marin

Publié le 10 Juillet 2018 à 16:13

© DR

Le 13 juin 1998, le grand navigateur Eric Tabarly disparaissait en mer d'Irlande, après une chute à la mer. Vingt ans après ce tragique accident, deux beaux ouvrages font revivre ce héros moderne. Les éditions de La Martinière publient un album souvenir richement illustré des photos de Jean Guichard, photographe qui suivit Tabarly durant 20 ans, de la construction du trimaran à foil Paul Ricard à la dernière participation du navigateur à la Transat Jacques Vabre en 1997. Portrait, manœuvres, événements publics ou privés, Tabarly réapparaît tel qu’en lui-même, regard limpide, visage buriné, épaules carrées. Les textes de Vincent Guigeno, conservateur du patrimoine, restituent avec finesse et saveur les événements qui ont ponctué la vie de ce grand marin. De leur côté, les éditions du Chêne rééditent (sous un nouveau titre Éternel Tabarly avec un texte inédit) l’ouvrage culte que lui avait consacré son ami Daniel Gilles en 1999 (À Éric).

«C’est quelqu’un qui a marqué son époque, résume l’auteur. C’est la victoire de Tabarly (en 1964, dans la Transat britannique) qui a donné augrand public le signal de la ruée vers l’eau. (…) Et depuis cette date, Tabarly a conti- nué à marquer de son empreinte le monde de la mer.» Daniel Gilles brosse, dans un style vif, le portrait de cet ami «visionnaire » aux multiples facettes : «paysan des mers», à la fois «cartésien et joueur», passionné de techniques navales, mais aussi défenseur de la mer et de la culture maritime.

Celui que son fidèle second des années de gloire, Olivier de Kersauson, avait surnommé avec humour l’«idole des houles» était aussi, à terre, un homme marié. Sa femme Jacqueline lui rend un hommage émouvant en préfaçant les deux ouvrages. (C. D.)

Tabarly « de mémoire », Jean Guichard et Vincent Guigueno, Éditions de La Martinière, 240 pages. 35 €.

Éternel Tabarly, Daniel Gilles, Éditions du Chêne, 240 pages. 35 €.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer