La flottille 12F fête ses 70 ans !

Publié le 6 Juillet 2018 à 09:51

© Marine nationale

Créée sur la base d’aéronautique navale d’Hyères en août 1948, la « Douzef », désormais installée à Landivisiau, fête cette année ses 70 ans d’une riche existence.

 

Un peu d’histoire…

Tout d’abord armée par des Seafire britanniques, elle participe à des opérations en Indochine en 1952 et 1953 depuis le porte-avions Arromanches et la base d’Haiphong. Elle participe ensuite aux opérations en Tunisie et en Algérie à partir de Bizerte avant d’être dissoute en août 1963 pour renaître un an après à Lann-Bihoué où elle reçoit 12 Crusader. C’est à l’été 1968 qu’elle s’installe à Landivisiau, dans le Finistère.

 

De 1979 à 1999, elle embarque sur porte-avions sans discontinuer : mission Saphir pour l’indépendance de Djibouti, mission Olifant au Liban, mission Prométhée dans l’océan Indien, les missions Balbuzard, Salamandre et Trident en mer Adriatique.

 

Mise en sommeil en décembre 1999, elle renaît six mois plus tard, en mai 2000, avec la réception des premiers Rafale de série pour en poursuivre les expérimentations militaires parallèlement à une montée en puissance opérationnelle. La 12F est de nouveau déployée en océan Indien dans le cadre de la mission Héraclès en 2001-2002 avant d’y revenir pour Agapanthe qui verra la première participation des Rafale Marine à une mission opérationnelle au-dessus du territoire afghan.

 

Autre étape-clé en juillet 2008, lorsqu’un détachement de 6 avions et de 11 pilotes se déploie aux Etats-Unis pour l’exercice JTFEX à bord de l’USS Theodore Roosevelt, présageant déjà de ce que à quoi ressemblera la mission Chesapeake dix ans plus tard, avec la flottille 17F cette fois.

 

Le début de l’année 2010 est marquée par la participation de la flottille à la mission MEDOR 2010 à bord du porte-avions Charles de Gaulle, l’occasion pour le Rafale Marine de s’illustrer dans de nombreuses interactions avec les nations alliées d’Europe, notamment dans le cadre des exercices OTAN Brilliant Mariner et Brilliant Ardent.

 

En février 2011, alors qu’elle revient d’une longue mission, l’opération Harmattan est déclenchée et la 12F repart en mer avec le groupe aéronaval. L’engagement de la 12F au-dessus du territoire libyen est considérable.

 

Le mois de novembre 2013 constitue une étape supplémentaire dans l’interopérabilité avec les Etats-Unis. En effet, la 12F part pour la mission Bois Belleau avec la force aéronavale américaine dans le golfe Arabo-Persique, moment propice aux appontages de jour comme de nuit sur le porte-avions américain USS Truman.

 

Le début de l’année 2015 voit, à la suite des attaques terroristes perpétrées en France, les pilotes et techniciens de la flottille prendre part à l’opération Chammal/Inherent Resolve en tant que renfort à sa « flottille-sœur », la 11F. A l’automne, alors qu’elle finalise sa préparation opérationnelle en Méditerranée en vue d’Arromanches II, les équipages de la flottille appareillent en urgence à la suite des attentats de novembre. La 12F réalisera des missions en Irak et en Syrie depuis la Méditerranée orientale puis le golfe Arabo-Persique au cours des trois mois d’engagement.

 

A la fin de l’été 2016, la flottille remonte rapidement en puissance afin d’être prête à retrouver une nouvelle fois le ciel du Moyen-Orient pour la mission Arromanches III. Planifiée pour durer un mois et demi, elle s’étalera finalement sur plus de trois mois.

 

Enfin, la 12F a de nouveau participé à la mission CHAMMAL en février 2017 depuis la base aérienne projetée en Jordanie, entérinant encore une fois son caractère opérationnel et confirmant ainsi que le Rafale Marine est un avion omni-rôles.

 

Pour naviguer plus loin

Groupe aérien embarqué, la remontée en puissance

Aéronautique navale, les nouveaux défis

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer