Catamaran 2018 : D-Day pour la force embarquée !

Publié le 12 Juin 2018 à 11:31

@Catherine PIAULT/armee de Terre/Défense - Après que les troupes à pieds du 2e régiment d'infanterie de marine, les véhicule blindé de combat infanterie peuvent débarqué sur la plage de Quiberon pour la démonstration dynamique du VIP DAY du 7 juin 2018

Le 8 juin 2018, les premiers véhicules blindés du Task Group 471.01, force de l’entraînement opérationnel Catamaran 2018, viennent d’être mis à terre sur les plages de Quiberon, le débarquement a commencé…

 

Après une phase de déminage discrète des abords et des accès maritimes de la plage effectuée par les « forces avancées », le commandement du groupe amphibie a ordonné le débarquement de la force. La tête de plage a été d’abord prise d’assaut par une partie du « groupe d’aide à l’engagement à l’amphibie » (GAE-A) de la 9e Brigade d’infanterie de marine (Bima) soutenu par les fusiliers marins, relayant les commandos Marine dissimulés sur place qui renseignaient la force depuis plusieurs heures.

Alors que les premiers engins de débarquement approchent de la plage de Fort Neuf, les Royal Marines de la « X ray compagnie », soutenus par un hélicoptère Tigre prennent d’assaut par la mer le fort de Penthièvre. Le reste du GAE-A est transporté par Chinook au Nord de l’isthme de la presque île de Quiberon soutenu par l’artillerie navale de l’HMS Dragon et de la frégate Jean Bart pour neutraliser des terroristes susceptibles de bloquer la route à la force débarquée.

A l’heure « H », les premiers véhicules lourds de la 9e BIMA s’engagent sur la plage. Le ballet des chalands entre la plage et les deux bâtiments amphibies, BPC Tonnerre et RFA Lyme Bay permettent de réunir plus de 70 véhicules blindés lourds et une compagnie d’infanterie sur la plage.

Grace à l’engagement quasi simultané de toutes ces composantes rendu possible par un haut niveau d’interopérabilité franco-britannique et une planification détaillée de l’opération par les états-majors maritimes et terrestres embarqués sur le Tonnerre, la presqu’ile de Quiberon est totalement contrôlée par la force amphibie dans la soirée.

Cette journée marque le début de la seconde phase de l’entraînement Catamaran 2018. Les unités françaises et britanniques déployées à terre vont à présent mener un raid dans la profondeur, qui les amènera jusqu’au camp de Coëtquidan. Les bâtiments français et britanniques soutiennent la manœuvre terrestre depuis la mer en répondant à ses besoins logistiques tout en lui apportant le concours rassurant de l’hôpital « rôle 2 » du BPC Tonnerre et les bénéfices d’une base pour ses hélicoptères d’attaque et de manœuvre.

 

A propos de Catamaran

Catamaran 2018 est une activité majeure de préparation opérationnelle mettant en œuvre des unités de la Marine nationale, de l’armée de Terre, de la Royal Navy, de la Royal Air Force et de l’armée de l’Air. Cet exercice a pour objectif la mise en œuvre de la composante amphibie d’une force expéditionnaire conjointe par un débarquement de troupes suivi d’un raid à terre. Cet entraînement se déroule du 1er au 15 juin dans le Morbihan et voit notamment la participation de plus de 2000 hommes et femmes, dont 1350 au sein de la force débarquée équipée de 181 véhicules militaires, 14 bâtiments de surface et 10 détachements aéronautiques de la Marine nationale, de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT), de l’armée de l’Air (Alphajet d’appui tactique) et de la Royal Air Force.

 

Pour naviguer plus loin :

Dossier de presse Catamaran

De la mer vers la terre – De l’assaut amphibie à l’intervention humanitaire

Opération amphibie : projection à partir de la mer

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer