Corymbe : Le Premier maître l’Her participe à l’exercice Obangame Express avec les marines africaines

Publié le 6 Avril 2018 à 14:00

© Marine nationale

Le Patrouilleur de Haute Mer Premier-Maître L'Her a participé du 22 au 26 mars à l'édition 2018 de l'exercice Obangame Express. Cet exercice annuel, organisé par l’US Navy (NAVAF), permet aux marines africaines de s’entrainer à coopérer pour lutter contre les trafics maritimes, mais aussi de se coordonner dans le cadre de la sauvegarde de la vie en mer. Le bâtiment français en mission Corymbe a participé à l’exercice comme plastron, observateur et conseiller des marines du golfe de Guinée.

L’équipe du patrouilleur béninois Oueme a saisi la passerelle du Premier maître L’Her, devenu pour l’occasion un bâtiment de commerce suspecté de trafic de drogue et d’armes. L'équipage simulait un navire piraté afin d’être détecté et pisté successivement par les marines togolaises, béninoises et nigérianes pour finir par être intercepté. Ne négligeant aucun détail, une scène de crime a été créée à bord permettant à une équipe d’Interpol, agissant en soutien des entités africaines, de venir pour investiguer, recueillir des témoignages et relever les empreintes laissées par les pirates mis en fuite.

Le lendemain, un exercice de sauvetage a été initié par le patrouilleur de haute mer français avec la participation d’un avion de patrouille maritime et de patrouilleurs togolais et béninois contrôlés par les Centres d’Opérations Maritimes à terre.

Les marines locales faisant face à une recrudescence d’actes de piraterie et brigandages souvent violents, ce type d’exercice incluant des enquêtes « embarquées » est primordial. Dans ce cadre, la France conduit 5 à 6 exercices AFRICAN NEMO par an dans le golfe de Guinée en soutien de nos partenaires africains pour la sécurité maritime. Dans quelques semaines, le Premier maître L’Her  conduira l'exercice AFRICAN NEMO 18.2 qui rassemblera les pays du Sénégal au Libéria autour du thème de la pêche non durable.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi qu’à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiment français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre par ces forces de présence régionalement.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère des armées

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer