Opération de lutte antipollution : la Marine nationale intervient sur le navire échoué Essor

Publié le 2 Mars 2018 à 10:36

© Marine nationale

Alors que le navire Essor, contenant 1.5 tonnes de gasoil, s'est échoué le lundi 26 février au pied d’une falaise de Port-en-Bessin (Calvados), la préfecture maritime de Manche - mer du Nord ordonne une mission de lutte antipollution au CEPPOL. Son objectif : analyser et endiguer les risques de pollution maritime en procédant à une opération de pompage.

 

Lundi 26 février, le bateau de pêche Essor s'échoue au pied de la falaise devant le sémaphore de Port-en-Bessin. Ne pouvant procéder à une opération de déséchouement, la préfecture maritime de la Manche - mer du Nord et la préfecture du Calvados se sont immédiatement coordonnées pour prévenir les risques de pollution maritime.

Dès le lendemain, une équipe du Centre d'expertises pratiques de lutte antipollution (CEPPOL) de la Marine nationale, soutenue par des équipes des Services des Moyens Portuaires (SMP) des bases navales de Brest et Cherbourg, se rendent sur place pour analyser l'état du navire, déterminer le risque de pollution et étudier les capacités d'intervention. Les équipes du CEPPOL et des SMP décident alors d’entreprendre un chantier d'extraction d'hydrocarbure. L’opération est un succès : la totalité du gasoil contenu dans les soutes de l'Essor, à savoir 2000 litres, a été extraite et stockée dans des cuves.

Les guetteurs sémaphoriques du sémaphore de Port-en-Bessin repèrent toutefois le jeudi 1er mars des débris sur le littoral. En effet, les conditions météorologiques dégradées ont entrainé un début de dislocation de l'épave. Une société mandatée retourne alors sur les lieux pour nettoyer la zone.

Bilan : la réactivité d’intervention, la coordination et l’organisation des différents acteurs ont permis de contenir tous les risques de pollution maritime et ainsi préserver le littoral.

 

A propos du CEPPOL :

Basé à Brest, le CEPPOL, Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution, est l’héritier de la CEPPOL, Commission d’études pratiques de lutte antipollution, créée à la suite de la catastrophe de l’Amoco Cadiz, par instruction ministérielle du 9 janvier 1979.En trente années d’expérience, ses missions et son statut ont évolué, passant d’un rôle consultatif à celui d’expert de la lutte antipollution en mer.

Vos réactions: 
Moyenne: 3.3 (4 votes)
Envoyer