Le Vendémiaire en entraînement opérationnel au large de Guam

Publié le 8 Février 2018 à 08:09

© Marine nationale

Partie le 15 janvier de Nouméa, son port-base, la frégate de surveillance Vendémiaire est actuellement en déploiement opérationnel dans le Pacifique Ouest pour une mission de trois mois.

 

Avant un passage à Guam fin janvier, le Vendémiaire a conduit des exercices avec l’USS Michael Murphy, un destroyer américain de type Arleigh Burke. Au programme : établissement de communications sécurisées, échanges de données tactiques, exercice de présentation pour un ravitaillement à la mer, exercice de tir au canon contre cible flottante en formation et exercice de lutte anti-aérienne contre deux chasseurs F18 basés à Guam.

 

La frégate a également mené un exercice avec un sous-marin classique canadien de la classe Victoria, le SSK Chicoutimi. Cette rencontre visait à entraîner les équipes du sous-marin à la tactique de chasse, les veilleurs du Vendémiaire à la recherche et l’identification de périscope et les équipes passerelle à la reprise de vue.

Au cours d’une relâche opérationnelle à Guam, le capitaine de frégate Alexandre Blonce, commandant du Vendémiaire, s’est entretenu avec le commandant des forces armées américaines aux Iles Mariannes et le commandant de la base navale de Guam.

 

Ravitaillement à la mer

Le Vendémiaire a ensuite profité de sa navigation vers le Japon pour conduire un ravitaillement à la mer avec l’USNS Rappahannock, un ravitailleur américain de type Kaiser de 210 mètres de long.

Après quelques instants de navigation commune, le Vendémiaire s’est présenté sur le tribord du ravitailleur. Après avoir réglé les deux navires sur une allure similaire, les marins américains ont utilisé les lance-amarres pour envoyer les raccords qui ont permis au Vendémiaire de faire le plein de ses soutes.

 

Cette manœuvre, toujours délicate, reste très enrichissante pour entretenir les compétences de l’équipage, notamment celles de la passerelle qui doit maintenir le cap et l’allure, et celles des manœuvriers sous l’autorité du « bosco ». A l’issue du ravitaillement, les deux commandants ont profité des gréements tendus entre les deux bâtiments pour s’échanger quelques cadeaux.

 

 

Pour en savoir plus sur les missions de souveraineté et l’outre-mer

www.colsbleus.fr/articles/10128

www.colsbleus.fr/articles/9620

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer