Etre marin en 2018

Publié le 12 Janvier 2018 à 08:53

© Marine nationale

La diversité des métiers et des compétences, gage de l'efficacité d'ensemble

La fin d’année est traditionnellement dédiée à une rétrospective, ce numéro n’échappe pas à la règle. Plus qu’un bilan, il met en lumière le travail quotidien des 42 000 marins, militaires et civils, qui, chaque jour, en mer, sous la mer, sur terre et dans les airs, oeuvrent pour la dissuasion nucléaire, la posture permanente de sauvegarde maritime, l’exécution des opérations intérieures et extérieures, le soutien des forces sous toutes ses formes, la préparation de l’avenir… Il met en lumière la diversité et la vitalité des métiers que compte la Marine et qui fait aujourd’hui sa spécificité. En 2017, plus de 3 500 personnes, civiles et militaires, nous ont rejoints dans plus de 50 métiers différents.

2017, c’est aussi l’amélioration de la gestion individualisée des marins de tous grades, la concrétisation des avancées indemnitaires valorisant l’engagement opérationnel, l’adaptation des outils de formation à la nouvelle dynamique de recrutement, la maîtrise de Louvois, ou encore le lancement de la politique d’accompagnement social du marin et de sa famille.

Les défis RH pour 2018 sont nombreux : poursuite des efforts de recrutement, ouverture d’une antenne de l’École de maistrance à Saint-Mandrier afin de répondre à l’augmentation du nombre de marins à former, développement du programme Source Solde pour lequel la Marine est pleinement engagée et qui remplacera Louvois, défi de la gestion quotidienne pour que chaque marin puisse s’épanouir dans son emploi et son parcours de carrière, mise en oeuvre du plan Familles.

La Marine est avant tout une mosaïque vivante que vous allez découvrir au fil de ces pages, édifice qui tient parce que chacun, à son poste, remplit sa mission : sur la plage arrière ou dans un atelier, en passerelle ou dans les cuisines, au central opérations ou dans le cockpit d’un aéronef, dans un sémaphore ou derrière le pupitre de conduite d’un réacteur nucléaire. Même si l’ensemble des métiers n’a pu être exposé de façon exhaustive, l’excellence des savoir-faire rejaillit à travers les visages et les paroles captées dans le vif des actions quotidiennes. Ce hors-série photos met finalement en lumière ce que la Marine a de plus précieux : son personnel.

Vice-amiral d’escadre Jean-Baptiste DUPUIS
directeur du personnel militaire de la Marine

DES MARINS SUR LE PONT

La mer constitue un espace exigeant et fascinant. Être marin, c’est y manœuvrer. C’est naviguer avec audace et humilité. C’est aussi observer, connaître et prévoir l’océan ou la météo. Les métiers de la Marine sont des métiers de passion, à vivre en équipage.

 

DES MÉTIERS AU CŒUR DES OPÉRATIONS

Présente sur les cinq océans, la Marine nationale peut compter sur ses marins pour mener à bien ses missions qui vont de la dissuasion nucléaire à la projection de forces et de puissance, en passant par l’action de l’État en mer.

 

TOUS IMPLIQUÉS POUR LE SUCCÈS DES OPÉRATIONS

Les métiers du soutien sont une nécessité absolue pour la Marine nationale : les marins qui agissent dans ce domaine accompagnent leurs camarades au quotidien et tout au long de leur carrière. Ils leur permettent de se déployer, d’opérer et de combattre dans la durée.

 

AU CŒUR DU NAVIRE

Énergie, propulsion et sécurité

Les marins de ces filières sont le moteur de la Marine. Certains assurent en toute sécurité la production, la distribution et la maintenance des énergies mécaniques, électriques et nucléaires. D’autres maîtrisent le secourisme, les risques NRBC, la prévention et la lutte contre les sinistres. Tous permettent de maintenir les capacités opérationnelles pour durer à la mer.

 

DERRIÈRE LES ARMES

Ils sont électroniciens responsables de système d’armes automatisé, mécaniciens d’armes sur canons de 76 mm ou 100 mm ou en charge des armes d’infanterie, ou encore de la mise en œuvre des torpilles... Ces marins, dont la mission principale est la mise en œuvre des armes, sont au cœur des opérations.

 

CONNECTER

Métiers des réseaux et télécommunications

Diversité, technicité et polyvalence : ces qualités sont indispensables pour les marins qui apportent leur expertise dans les domaines comme les télécommunications, l’informatique et la cyberdéfense. Ils doivent s’adapter à l’évolution constante des technologies.

 

AGIR POUR PROTÉGER

Assurer la protection du personnel, des installations et des informations, c’est l’œuvre et la responsabilité de chaque marin. Certains d’entre eux en ont fait le cœur de leur engagement tandis que d’autres y participent régulièrement. Factionnaires, gradés coupée, membres de la brigade de protection et fusiliers marins, tous sont les acteurs d’une Marine sous haute protection.

 

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer