Permanence de la dissuasion et poursuite des opérations 270 sous-mariniers à la mer en ce 31 décembre 2017

Publié le 1 Janvier 2018 à 12:48

© Etat-major des Armées

On ne les voit pas, on ne les entend pas, discrétion oblige mais la Défense compte sur eux.

En cette fin d’année, un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) et deux sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) sont en opérations, à la mer, soit 270 sous-mariniers ainsi mobilisés, qui vont fêter ce changement d’année loin de leurs familles.

En ce 31 décembre, comme 365 jours par an, 24h sur 24, depuis novembre 1972, un SNLE patrouille à la mer pour assurer, par son invulnérabilité, la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire, garante de l’autonomie stratégique de la France. Cette constance est le fruit d’un engagement technique et humain dont les équipages peuvent être fiers. Deux SNA sont également déployés, sur deux théâtres d’opérations, assurant des missions de soutien à la dissuasion ou des opérations conventionnelles.

Outre les savoir-faire des équipages, l’accomplissement de ces missions repose aussi sur le soutien technique des hommes et des femmes des centres de transmission marine (CTM) et du centre opérationnel des forces sous-marines (CENTOPS/FSM), qui seront de quart, eux aussi.

Tous sont liés par le même sens de la mission et partage le même esprit d’équipage, encore plus fort en cette période  de fête.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (4 votes)
Envoyer