L’Athos et l’Aramis, maillons essentiels à la Défense maritime du territoire

Publié le 18 Octobre 2017 à 17:11

© Marine nationale

Les patrouilleurs côtiers de gendarmerie (PCG) Athos et Aramis sont un maillon essentiel dans la chaîne de dispositif de Défense maritime du territoire (DMT). Cédés en 2015 à la gendarmerie maritime et affectés à la base navale de Cherbourg, les 12 gendarmes maritimes qui composent l’équipage, concourent à la surveillance des approches maritimes dans le cadre de la posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM).

 

Les drôles de mousquetaires de Cherbourg

Parfaitement adaptés à la zone Manche et mer du Nord, ils contribuent aux missions de l’action de l’État en mer sous la coordination du préfet maritime. Ils contribuent notamment aux missions de recherche et de sauvetage en mer, de police de la navigation, de contrôle des activités de pêche et d’élevage en milieu marin ainsi que de prévention et lutte contre les pollutions maritimes, les trafics illicites en mer, l’immigration irrégulière et le terrorisme.

 

FOCUS : Gendarmerie maritime

La gendarmerie maritime est une formation spécialisée de la gendarmerie nationale placée pour emploi auprès du chef d’état-major de la Marine. Cette force se compose d’un commandement situé à Houilles (78), de trois groupements correspondant aux sièges des préfectures maritimes (Brest, Cherbourg et Toulon), d’une section de recherches, de dix unités outre-mer et d’une réserve opérationnelle.

A lire également :

La Défense Maritime du Territoire, véritable sentinelle des mers

« Notre organisation nous permet d’intervenir en quelques minutes » : l’ITW du VAE Pascal Ausseur préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord

 

Vos réactions: 
Moyenne: 3 (1 vote)
Envoyer