Entraînement Sea Border : la partie maritime du 5 + 5 Défense

Publié le 11 Octobre 2017 à 14:34

© Marine nationale

Du 2 au 6 octobre 2017, l’exercice Sea Border 2017 s’est déroulé au large de Toulon. Organisé dans le cadre de l’initiative « 5+5 Défense », cet entrainement opérationnel a permis aux marines du nord et du sud de la Méditerranée occidentale de s’entraîner ensemble à gérer les afflux de réfugiés climatiques sur les côtes d’un de ces pays.

 

Des moyens et des représentants de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie, de Malte, de la Mauritanie, de la Tunisie et de l’Algérie ont participé à ce scénario, sous le double commandement du Maroc et de la France. « Un des enjeux de cet entrainement est d’optimiser les procédures de sauvetage de naufragés à la mer tout en prenant en compte la possibilité qu’une telle situation soit exploitée par une organisation terroriste », explique le capitaine de frégate Christine, chef du centre opérationnel de Sea Border.

Durant toute la partie à la mer, la situation tactique et le recoupement des informations collectées par les unités en mer, ont été coordonnés et assurés depuis le centre des opérations maritimes à Toulon par un centre opérationnel interalliés permettant à la fois de coordonner les actions et de faire face à une menace. La présence d’officiers des pays membres du 5+5 a permis de mécaniser et d’uniformiser des procédures de travail et de renforcer l’interopérabilité des moyens présents.

 

L’Initiative « 5+5 Défense » est un forum de coopération entre les pays riverains de la Méditerranée occidentale qui  favorise la connaissance mutuelle et permet d’aborder les questions relatives à la sécurité. Le volet maritime de cette initiative concerne principalement la surveillance et la sécurité maritime. Depuis le 1er janvier 2017, la France a pris, pour un an, la présidence tournante de l’Initiative « 5+5 Défense ».

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer