Antilles : Retour sur l’intervention de la frégate Ventôse après l’ouragan Irma

Publié le 10 Octobre 2017 à 13:45

© Marine nationale - Le 16 septembre, le Ventôse accoste à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe pour charger à nouveau des palettes d'eau à destination des habitants de Saint-Martin.

Le 5 septembre 2017, la frégate de surveillance (FS) Ventôse a interrompu sa mission de lutte contre le trafic de stupéfiants pour porter assistance aux sinistrés de l'ouragan IRMA. Elle a appareillé de Fort-de-France (Martinique) le 6 septembre, avec à son bord, du fret, de l'eau, des vivres et une section du RSMA (régiment du service militaire adapté). Le port de Marigot à Saint-Martin n'étant pas accessible, l’hélicoptère Panther de la 36F intégré au bâtiment a effectué des norias vers l’île, avec l’appui des hélicoptères présents sur zone.

 

Le 10 septembre 2017, après avoir reconnu le quai par plongeur, la frégate de surveillance Ventôse accoste au port de Galisbay afin de décharger le fret humanitaire.

 

Entre le 11 et le 17 septembre, l'équipage a effectué plusieurs actions d’assistance à la population depuis la mer, dans des villages isolés : Anse Marcel, Cul-de-sac, Oyster Pond et Sandy Ground. Lors de ces missions, les marins du Ventôse ont aidé à dépanner des installations diverses (groupes électrogènes, bloc soudure, station de transmission BGAN) ainsi qu'un camion benne, une pelleteuse et un bateau de la SNSM. Les compétences des mécaniciens, électriciens, transmetteurs, ont ainsi été appréciées ! Ils ont également distribué aux sinistrés du pain frais et des produits anti-moustiques. Dans de telles circonstances, la capacité à durer et la polyvalence d’un bâtiment de combat et de son équipage, la versatilité de ses vecteurs sont précieux.

 

Les plongeurs de bord ont effectué de nombreuses missions de reconnaissance de quais et de plages. Le but était à la fois d'identifier les quais pouvant être utilisés pour le débarquement de fret par les frégates et des navires de commerce affrétés, et de vérifier la compatibilité des plages de Saint-Martin avec les moyens amphibies du BPC Tonnerre.

 

L'hélicoptère Panther a également effectué des vols de surveillance maritime et d’évacuation sanitaire. En prévision du passage du cyclone Maria, le Ventôse a effectué un deuxième chargement d'eau sur la base logistique de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), qui a été acheminé à Saint-Martin le 17 septembre.

 

Au total, le Ventôse a acheminé vers St-Martin :

- 71 palettes d'eau soit 35 784 bouteilles ;

- 25 palettes de ration de combat soit 6300 rations ;

- 28 palettes de matériel humanitaire ;

- 33 personnes des Forces armées aux Antilles (FAA).

 

A lire aussi : Portraits de marins : retour sur l’intervention de la frégate Ventôse après l’ouragan Irma

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer